RSS

Chroniques de l’Algérie amère Algérie, 1985-2002 De Anouar Benmalek

2 mars 2012

Anouar Benmalek

Chroniques de l'Algérie amère - Anouar Benmalek
Paru le :08/01/2003
Editeur :P auvert
Collection : 
ISBN :2720214884
EAN :9782720214882
Nb. de pages :

Quatrième de couverture

Quand est-ce que tout cela s’est réellement passé ? Je veux dire : quand est-ce que, dans mon pays, une partie de mes concitoyens a estimé que le meurtre d’autres concitoyens était devenu « normal », sinon « moral » ?
Quand est-ce que mon pays, l’Algérie, de solidaire qu’il était, de rétif à l’humiliation parce que si longtemps humilié, de joyeux avec son humour grinçant n’épargnant personne et surtout pas les puissants, comment ce pays que je croyais connaître est-il devenu le lieu où de tels massacres ont pu être commis sans provoquer un seul soulèvement de citoyens déferlant dans les rues et clamant :
« Assez, nous ne voulons plus de cette horreur qui supplicie nos bébés, nos femmes, nos vieillards, nos chanteurs, nos penseurs. Nous ne voulons plus de l’assassinat érigé en offrande à Dieu. Nous ne voulons plus de l’ignominie et de la flétrissure, qui nous défigurent en tant qu’individus et en tant que nation » ?
A. B.

Dans la presse

Jeune Afrique – L’Intelligent, Fouad Laroui, 18/6/2003: « … « Quand est-ce que tout cela s’est réellement passé. Je veux dire: quand est-ce que, dans mon pays, une partie de mes concitoyens a estimé que le meurtre d’autres concitoyens était devenu normal, sinon moral? » C’est l’interrogation poignante qui ouvre Chroniques de l’Algérie amère… S’il fallait un seul mot pour caractériser Benmalek [...], ce serait celui de liberté. Liberté de penser, d’agir, liberté d’être… Il faut lire Benmalek, quel que soit le pays d’où l’on est, parce qu’il démonte, à coups d’anecdotes et de choses vues, le processus qui mène de la simple sottise au fanatisme… En attendant, il faut lire et faire lire des livres comme celui-ci. Pour que notre vigilance ne se relâche pas… »

Côté Femmes, 18/6/2003:  » Anouar Benmalek a toujours mis son écriture au service de son pays et des siens… Un terrible cri de colère poussé par un enfant du pays… »

Paris Normandie, 2/4/2003: « … Ce livre est une façon d’exorciser une sorte d’étouffement et d’honorer le courage de ses compatriotes qui souffrent au quotidien… »

Notes bibliographiques ( UNCBPT), mars 2003: « … Cet écrivain, journaliste algérien, a observé, en critique, douloureusement désabusé, l’évolution politique de son pays, dénonçant en des billets publiés régulièrement dans d’importants journaux locaux les évènements tragiques qui s’y sont déroulés… Réflexions courageuses… Humour grinçant et lucide… Son constant et son témoignage sont poignants… »

Le Havre Ville, 6/2/2003:  » … Rendez-vous poignant… »

La Nouvelle République (Algérie) , Hassina A., 2/4/2003: « … Anouar Benmalek nous dévoile certains travers de la société [algérienne]. Il met à chaque fois l’accent sur ces maux, à la fois sourds et insidieux, qui gangrènent la société… Avec la subtilité qu’on lui connaît et… reconnaît, il « débanalise » certains faits auxquels nous nous étions accoutumés par la force de l’habitude… Le résultat fait mal… »

Le Matin (Maroc), Ingrid Merckx, 8/11/2003: « … Les textes les plus forts sont ceux où Anouar Benmalek confie son sentiment intime… Le ton est libre, presque « libéré », le style percutant, le discours motivant, et le constat souvent consternant… Un document de valeur pour tous les Algériens, les exilés, et tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin au monde arabe. D’autant que ces chroniques [...] sont parfois effrayantes de résonance avec aujourd’hui…

La Voix du Cantal, L. Nozières, 17 juillet 2003:  » Anouar Benmalek, journaliste, moraliste, humaniste, homme de réflexion, d’action et de courage dont les Chroniques de l’Algérie amère sont bouleversantes… Connu pour ses romans couronnés de plusieurs prix et par ses remarquables prestations à la télévision française. Un auteur dont on n’a pas fini d’entendre parler… il fait honneur à son pays et à notre langue. Il faut le lire! »

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux