RSS

Le chinois vert d’Afrique De Leïla Sebbar

2 mars 2012

EXTRAITS, Leïla Sebbar

Le chinois vert d'Afrique  De Leïla Sebbar  dans EXTRAITS Sebbar-Leila-Le-Chinois-Vert-D-afrique-Livre-875997659_MLParu le :17/06/2002
Editeur : Folies D Encre
Collection :Litterature
ISBN :
EAN :9782907337168
Nb. de pages :

Quatrième de couverture

On l’appelle « Le Chinois vert d’Afrique », une grand-mère vietnamienne, un grand-père algérien.
La banlieue est son pays natal. Il vit dans un cabanon de « jardins ouvriers », en clandestin. Ses trésors sont insolites : une bille de jade, des amulettes, une image fêtiche de la guerre d’Algérie, un appareil photo. Des objets de mémoire.
Il aime l’opéra, les livres de guerre et Myra, une « croisée » comme lui.
Il court. Dans une quête obstinée d’une histoire complexe, cet enfant sauvage des métropoles contemporaines, rencontre des hommes et des femmes qui accompagnent ses errances : Kader et Simone, Eve et Rosa, Jean-Luc et Wagner…
Il court, traqué par la police et par une petite milice des pavillons.
Il court, armé des photos de Myra.
Ce roman, parce qu’on peut le lire comme un conte, s’inscrit dans une actualité intemporelle.

Extrait du livre

Il connaissait les sorties de secours des cinémas qui l’intéressaient et il se faufilait parmi les spectateurs qui prenaient, derrière l’écran, les couloirs étroits et les escaliers dérobés jusqu’à une rue mal éclairée, où Momo attendait la fin du film. Un jour, une jeune ouvreuse, à qui on avait dit de surveiller les bandes de voyous qui resquillaient, avait surpris Momo qui rampait sous les premiers sièges pour arriver au cinquième rang. Elle s’était assise à côté de lui, déjà installé, comme si elle était une spectatrice. Elle se pencha vers l’enfant, le regarda dans les yeux :

- Tu as payé ta place?
- Non.
- Je suis l’ouvreuse.
- Bonjour, dit Momo. Moi, on m’appelle Le Chinois et je viens voir Le Chinois. Tu l’as vu? C’est bien?
- Oui je l’ai vu. C’est le Chinois qui gagne.
- C’est lui le plus fort? C’est le plus malin et le meilleur en kung-fu, c’est pour ça qu’il gagne.

A la sortie, Momo chercha l’ouvreuse. Elle terminait son service. Le garçon de la caisse bavardait avec elle. Quelqu’un l’appela de la porte de la salle de projection :

- Mimi, tu m’attends?
- Oui, mais grouille…

Mohamed s’approcha d’elle, Mimi lui dit :

- Toi, je te reconnais. Alors, c’était bien?
- Pas terrible…
- Tu t’y connais, en kung-fu?
- Oui.
- T’es un champion?
- Oui.

Il l’invita à boire une menthe à l’eau ou un Coca-Cola, comme elle voudrait.

Mimi dit au technicien de la rejoindre Au bon coin où elle allait avec Momo. Au milieu de la rue, elle s’arrêta, tendit la main à Mohamed :

- Moi, c’est Mimi…
- Et moi, c’est Momo…

Ils éclatèrent de rire.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux