RSS

Les amis dos ronds par El-Guellil

13 mars 2012

El Guellil

Enfin une nouvelle ! Une bonne !! Les «Amis d’Oran», c’est le nom que sidi el ouali veut donner à l’association qu’il compte créer. Elle regroupera les notables de la wilaya. Son rôle serait d’apporter un plus à la ville. C’est très précis comme programme, n’est-ce pas? 

Mais qui décidera que tel est notable, l’autre potable et le reste jetable? Quels sont les critères de notabilité? Sont-ce les productions intellectuelles, la longueur de la barbe, le nombre de pèlerinages effectués aux Lieux Saints, la puissance des moteurs des carrosses, ou les comptes bancaires qui vont dicter ce choix notable? Est-ce un groupement d’habitants dos-ronds qui composera les «Amis d’Oran»?

Oran, celle où pullulent les carrosses à chaque coin de quartier, celle où font la loi les revendeurs de misère à la pièce ou au kilo. Oran, la cité où n’importe qui s’en fiche, collant des affiches sur les murs qui tombent en ruine, pour annoncer des activités de façade prouvant ainsi que l’autorité est absente. Oran où il n’existe pas une seule salle de cinéma et où se joue un film d’horreur aux ronds-points, à chaque carrefour, au vu et au su de tous. «Takhti rassi !». Oran qui voit des lieux et repères historiques, à défaut d’être restaurés, se transformer en chiche-kebab. Oran où l’enquête commodo-incommodo n’existe plus. Oran qui n’arrive plus à trouver une adresse et un nom aux cités construites en nombre et qui, une fois habitées, portent le nom de ce nombre. «Cité deux cents logements», cité des 400… coups fourrés, cité non citée, car il ne fait pas bon traîner le soir en son sein. Oran qui coupe ses arbres et qui plante des palmiers à l’occasion d’occasions. Oran, qui se paralyse après quelques larmes de pluies, a besoin d’amis. L’idée est effectivement noble. Pour l’instant, Oran, celle qui n’existe que pendant les visites d’officiels, vous dit: «Ya sidi el ouali, ya moul el meïda, préservez-moi de mes amis, mes ennemis sont notables».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux