RSS

Loukène, loukène par El-Guellil

15 mars 2012

El Guellil

Loukène j’avais changé de route, loukène je n’avais pas rencontré cet énergumène qui m’a gâché toute ma journée… Drôle de chose que d’imaginer que le destin n’est autre que les choix que nous prenons chaque instant. 

Que de chemins nous sont offerts chaque jour, chaque heure, chaque instant. Quelle serait notre vie si, à un moment donné, nous avions seulement décidé d’attendre le prochain bus plutôt que de prendre ce bus bondé de monde, obligé de s’arrêter à chaque nid-de-poule. Ce bus qui m’a déposé en retard à mon boulot, ce qui m’a coûté un savon de la part de mes chefs.

Imaginez un instant le nombre incalculable de routes, de choix, de décisions que nous avons eu à prendre depuis que nous sommes : ça donne le tournis.

Je me rends compte, chaque jour, que le moindre de mes gestes, le moindre de mes actes aura une incidence sur mon avenir, sur ce qu’on appelle le destin. Loukène, au lieu d’user mes pantalons sur les bancs du savoir, j’avais été orienté vers la bijouterie, ou l’import… Loukène… Combien de personnes auraient pu être de mes amis, quelles auraient été mes rencontres ? J’aurais peut-être été député. Car il paraît qu’aujourd’hui il faut payer pour le devenir.

Pourtant, je crois, je reste persuadé que rien n’est vraiment dû au hasard de la vie, que rien n’est dû à nos choix. Il reste une part de mystère, de mystique qui donne cette impression de route tracée, comme si nous devions nous rencontrer à un moment ou à un autre.

On a pour beaucoup cette mauvaise habitude, lorsque nous nous lançons dans une histoire, de nous projeter dans l’avenir et de nous créer des barrières parce que nous savons à l’avance les moments qui vont être essentiels. Y penser est une chose, l’intégrer est normal. Faire de ces moments, de ces déceptions dues au métier ou autre une barrière pour vivre au présent est dommage.

Il n’est pas évident de ne pas penser à l’avenir ; je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire, l’avenir bien préparé est notre ami. Cependant, trop y penser, trop vouloir le préparer en fait notre ennemi car il nous empêche de vivre le présent dans les meilleures conditions.

Moi, je ne connais pas mon avenir. J’ai un avenir professionnel, certes, mais je n’ai pas d’avenir personnel. Rien qui me permette de m’accrocher. Pourquoi cette situation ? Parce qu’à un moment donné, j’ai pris la décision de choisir un ruisseau qui m’a conduit à un océan. Je sais bien qu’un rien pourrait couler mon navire. Et pourtant, à bien y regarder, dans cet océan d’incertitudes, j’y trouve un nombre incalculable de choix. C’est toujours mieux qu’une simple route toute tracée. A moi de savoir rebondir si la brise venait à s’arrêter. Mais pour le moment, je hisse ma voile, je montre au vent ce que je cherche. Et même si la brise est faible, je sais qu’elle me transporte vers le rivage. Non, je ne regrette rien.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux