RSS

«Le GPRA savait que la France allait continuer ses expériences nucléaires à Reggane»

17 mars 2012

GUERRE D-ALGERIE

LE PORTE-PAROLE DE LA DÉLÉGATION DU GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE (GPRA) À EVIAN, RÉDHA MALEK, A INDIQUÉ QUE LE GPRA SAVAIT QUE LA FRANCE S’ADONNAIT À DES EXPÉRIENCES NUCLÉAIRES À REGGANE, AFFIRMANT, À CET EFFET, QUE LES ACCORDS D’EVIAN PERMETTENT TOUJOURS À L’ALGÉRIE DE DEMANDER À LA FRANCE D’ASSUMER SES RESPONSABILITÉS SUR LES EFFETS DE LA RADIOACTIVITÉ. 

«Dans les Accords, nous avions mentionné une base d’expériences scientifiques. C’est un euphémisme utilisé sciemmenté», a souligné M. Malek expliquant, à ce sujet, que «dans l’annexe de ces accords relative aux questions militaires, il existe des dispositions qui disent clairement que tout dommage provoqué par l’Armée française doit être pris en considération et pris en charge par le gouvernement français». Pour M. Malek, à partir de cette disposition, il apparait clairement que la «responsabilité historique» de la France sur les dégâts occasionnés par ses essais nucléaires sur les personnes et la nature «est engagée», ajoutant qu’il est «légitime» que les Algériens exigent de la France des réparations. Il a toutefois justifié le fait que la partie algérienne avait toléré que la France gardait les sites de Reggane et Hammaguir, pour une période de 5 ans, en avançant l’idée selon laquelle le GPRA «avait réussi à arracher la reconnaissance par la France de la souveraineté algérienne sur le Sahara». La délégation du GPRA, a-t-il expliqué, savait que De Gaulle voulait gagner du temps, en menaçant de rompre carrément les négociations, à cause de ces bases militaires que «la France voulait garder sous son contrôle». Il s’agissait d’une «grande» négociation au cours de laquelle le GPRA avait accepté une présence française à Reggane et Hammaguir de cinq ans. «La France a quitté ces sites avant l’expiration de la durée initiale», a-t-il précisé. «A partir du moment où la France avait tenté de faire exploser une bombe nucléaire après l’indépendance, nous avions protesté et le Nigeria, un grand pays africain, avait rompu ses relations avec la France», a-t-il, en outre, rappelé. D’ailleurs, a-t-il ajouté, c’est cette affaire qui avait précipité le départ des Français de Reggane avant même l’expiration de la durée de leur présence comme c’est stipulé dans les Accords d’Evian. Pour le porte-parole de la délégation algérienne à Evian, «Il y avait des compromis à obtenir pour faire avancer les choses et il y avait la question de la souveraineté qu’il fallait continuer à défendre». «Après l’indépendance, nous avons passé notre temps à travailler pour dépasser les séquelles de la colonisation», a souligné M. Malek qui a estimé qu’une fois l’Algérie avait installé son Etat, «il était plus facile pour elle de nationaliser son pétrole, les banques et les mines». C’est ainsi qu’il a considéré que ce sont ces nationalisations qui avaient permis à l’Algérie d’asseoir sa souveraineté sur le plan économique et social.

L. A.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux