RSS

L’une et l’autre ou la quête de soi

17 mars 2012

MAÏSSA BEY

PARUTION D’UN ESSAI DE MAISSA BEY AUX EDITIONS DE L’AUBE

Hakim HADIDIL’Expression : 13 – 04 – 2009

Le nouvel ouvrage est une autobiographie dans laquelle l’auteure aborde une multitude de questions brûlantes en rapport avec l’histoire tumultueuse de son pays.
Tout récemment, la romancière algérienne d’expression française, Maïssa Bey, vient de publier L’une et l’autre, son dernier livre aux éditions de l’Aube. Le nouvel ouvrage- un essai- est une autobiographie dans laquelle l’auteure de Au commencement était la mer aborde une multitude de questions brûlantes en rapport avec l’histoire tumultueuse de son pays, l’Algérie.
De but en blanc, Maïssa Bey écrit: «Je suis femme algérienne, arabe, de tradition musulmane…et écrivain», une manière personnelle à elle de cadrer le champ de son discours littéraire, de dresser ce portrait qu’elle fera d’elle-même, avant d’aller plus loin, dans une recherche introspective, au fond du creuset mémoriel personnel puis collectif. Le collectif est ici l’histoire de l’Algérie, pays traumatisé, reclus dans de longs siècles de silence. Un pays toujours en butte à des cauchemars, à des contorsions, à des questionnements existentiels. L’écrivaine algérienne se pose des questions d’une actualité brûlante, interroge l’Histoire sur l’origine de la naissance de sa patrie moult fois meurtrie, sur le sens à donner à l’algérianité comme filiation patriotique, quelle arabité irrigue son conscient et alimente sa fibre identitaire, quelle religiosité la lie à sa légendaire spiritualité et quelle diversité culturelle et linguistique enrichit son patrimoine national. Une femme intellectuelle algérienne, lucide, se penche sur le balcon de sa vie pour regarder autour d’elle et essayer de comprendre le cheminement de son passé à son présent à travers le parcours sinueux de l’histoire, de sa sève originelle, de ses tourments, de ses guerres, de ses foisonnements, de ses brassages. A travers quelle sève le code génétique de cette nation toujours en devenir, à quelle mamelle a-t-elle été nourrie? Et puis, quelle trace a laissé l’héritage postcolonial dans le conscient collectif national? Quelle matrice en a-t-elle encore imprimée? Et la situation de la femme dans tout cet embrouillamini? Quelle construction individuelle ou collective en fait-elle? Et les conséquences d’après? Faut-il se résoudre à en vivre avec cela, à cohabiter, à s’intégrer dans le malstrom, avec cette perpétuelle mémoire gravide? Maïssa Bey en pose les jalons, trace son sillon de cette quête identitaire, culturelle, civilisationnelle. Elle ravive les blessures qui cuisent, rouvre des cicatrices vives, démonte les alchimies idéologiques et va encourager une nation à aller de l’avant et ne plus se morfondre dans des ressassements stérilisants. Rappelons que Maïssa Bey est conseillère pédagogique et présidente d’une association de femmes algériennes, «Paroles d’écriture», elle anime également des ateliers d’écriture et de lecture, auteure entre autres de Cette fille-là, Entendez-vous dans les montagnes, Journal intime, Algérie dix ans après.
L’une et l’autre, essai de Maïssa Bey aux édition de l’Aube, 58 pages.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux