RSS

De son lit de mort, Rabah écrit au ministre de l’Intérieur

18 mars 2012

Contribution

Voxpopuli : 

A partir de mon lit de mort, je m’adresse au ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales pour lui dire avec respect et considération qu’il cesse de me déranger avec ses SMS m’invitant à aller accomplir mon devoir de citoyen le 10/05/2012, acte que j’ai toujours accompli depuis que j’avais l’âge de 18 ans et me laisser mourir paisiblement. 
Je lui dirai également pourquoi il n’a pas répondu à toutes mes correspondances de détresse dans lesquelles je l’ai informé que la justice et mon ancien employeur, la Direction générale de la Protection civile, m’ont, depuis plus de 17 ans, privé de la reconnaissance de mon statut de victime du terrorisme, acte que j’avais subi le 6/2/1995 à Oued-Djar, fief jadis des groupes terroristes. Ce jour-là, je n’étais pas un déserteur mais j’étais en mission professionnelle commandée, jour où j’ai perdu le bien le plus précieux que nul n’est apte à me restituer. Ce jour-là aussi, ceux qui m’ont confié cette mission étaient bien au chaud autour de la table ramadanesque familiale attendant la rupture du jeûne. Moi, j’étais entre des mains sanguinaires. Son silence complice n’a fait que conforter mon ancienne administration dans son mépris à mon égard après plus de 32 ans de services rendus. Je cache en mon intérieur des choses et des choses que la plume se refuse à décrire par respect aux lecteurs. Que ce ministre fasse preuve de responsabilité professionnelle et prenne mon cas en charge devant les institutions concernées. Je n’ai besoin ni de travail, ni de logement, ni d’augmentation de ma petite pension de retraite, ni de lot de terrain, ni d’aucun autre bien de ce bas monde. Juste une considération morale.
Saïd Rabah 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/03/18/article.php?sid=131654&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux