RSS

LES ENFUMADES DU DAHRA Les 1000 martyrs des Ouled Ryah de Amar Belkhodja Génocide

20 mars 2012

Non classé

LES ENFUMADES DU DAHRA Les 1000 martyrs des Ouled Ryah de Amar Belkhodja Génocide  Amar-Belkhodja-243x300Culture : En librairie

Il y a des dates qui ne s’oublient pas. Notamment celles des massacres commis à l’encontre de la population civile pendant l’occupation française. Le 19 juin 1845, le colonel Pélissier organise, sur les ordres de Bugeaud, un crime contre la tribu des Ouled Ryah à Nekmaria, dans le Dahra, immense massif montagneux qui s’étale sur une très vaste région située entre Miliana et Mostaganem. 
Cette tribu, qui croyait trouver refuge dans la grotte Ghar Frachih, y avait rendez-vous avec la mort. Le colonel Pélissier ordonna à ses hommes d’emmurer vivant hommes, femmes et enfants. Puis un grand feu fut allumé devant et tout autour de cette maudite grotte transformée au funarium. Toute la nuit, les suppliciés appelleront au secours, mais en vain. Une tribu entière fut décimée. «Des cadavres, partout des cadavres, en postures aussi diverses qu’épouvantables qui couchés sur le flanc, qui agenouillés, le front collé par terre comme au moment d’une prière, qui courbés comme du linge mis au séchage sur une banquette rocheuse aux lignes irrégulières. Tout est calciné, noirci par une fumée… Image émouvante, celle d’une femme et de son bébé»… (P 65). Amar Belkhodja décrit des scènes insoutenables, notamment celle de cette femme enceinte, morte en plein accouchement, «la bouche de la femme est restée grande ouverte, en forme ovale qui supposait une succession de cris de douleur mêlés à la terreur… Le bébé des Ouled Ryah est né dans une chambre funéraire. Et au lieu d’aspirer l’oxygène, Pélissier et ses sbires lui firent cadeau d’une ration empoisonnée de fumée qui arracha instantanément la vie à un être qui venait à peine au monde.» (P. 68) Un génocide qui fera mille victimes en cette nuit d’horreur du 19 juin 1845 et dont une stèle dressée sur la place publique de Nekmaria, initiée par Amar Belkhodja et Abderrahmane Mostefa, nous rappelle les faits. A noter que le photographe Abderra,hmane Mostefa a signé un documentaire sur les enfumades du Dahra.Amar Belkhodja cumule plusieurs publications dont Ali Maâchi, l’hymne assassiné, La plume contre le sabre, L’Emir Abdelkader, ni sultan ni imam…
Sabrinal

* Les enfumades du Dahra, les 1000 martyrs des Ouled Ryah, de Amar Belkhodja. Editions El Kalima, 2011.


Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/03/20/article.php?sid=131762&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux