RSS

50e ANNIVERSAIRE DE L’INDÉPENDANCE La colonisation est un crime contre l’Humanité

21 mars 2012

Contribution

Voxpopuli : 50e ANNIVERSAIRE DE L’INDÉPENDANCE
La colonisation est un crime contre l’Humanité

A l’occasion du cinquantième anniversaire du cessez-le-feu du 19 Mars 1962, il est nécessaire de répéter que le colonialisme français qui nous a fait la guerre depuis 1830 pour occuper notre pays a rencontré une très longue résistance populaire. 
Pendant dix-sept ans, cette résistance a été dirigée principalement par l’émir Abdelkader. Il a été vaincu par une armée plus forte, parce que moderne, renforcée par la trahison de féodaux algériens et marocains. Sa capitulation n’a pas été la fin de la résistance comme le suggèrent ceux qui ont intitulé la guerre de Libération nationale déclenchée le 1er Novembre 1954, «guerre d’Algérie». Le pouvoir français et ses acolytes parlent d’événements d’Algérie plusieurs décennies après notre indépendance jusqu’au jour où ils ont concocté un concept aussi pernicieux pour brouiller la lutte de ceux qui ont mis fin à leurs crimes, à leurs spoliations, à leur code de l’indigénat, réformé en code des deux collèges qui a donné du «français musulman» ; en fait, une occupation par la force qui a duré plus de cent trente ans, qui effectivement peut s’intituler la guerre d’Algérie, ou guerre de cent trente ans. Certains affirment que le système colonial n’est pas un crime contre l’Humanité parce simplement, il n’a pas été que criminel, et qu’il a permis la construction de ponts, de routes, d’immeubles, de chemins de fer… et la réponse est aussi simple : il les a construits pour ses nouveaux occupants, les colons, et non pour les autochtones à qui il n’a cessé de faire la guerre par l’expropriation des terres de leurs ancêtres et l’assassinat, les tentatives de génocides par l’enfumage de tribus entières, son code de l’indigénat… Il est utile de rappeler que la torture des civils dominait le passage des soldats de l’empire colonial dès le premier jour de l’occupation. Les soldats n’avaient pas attendu les pouvoirs spéciaux de mars 56 pour sévir sans pitié contre la population algérienne. Les USA par exemple étaient ségrégationnistes, racistes, pourtant les Noirs qui étaient des champions mondiaux dans le sport, qui utilisaient les moyens des Blancs, leurs stades, leurs rings, écoutaient leurs grands chanteurs à l’image de Harry Belafonte. Ces mêmes Noirs, une fois émancipés, empruntaient la route des Blancs, l’outil de travail des Blancs et aucune personne de la gauche n’oserait dire que la ségrégation a un côté positif parce que Mohammed Ali a accès aux moyens des Blancs, voiture, avion et tutti quanti. Les esclavagistes utilisaient les esclaves dans tous les lieux, y compris dans leurs demeures. Une fois émancipé, ce nouvel homme libre se hisse crescendo au niveau des autres, et jouit des mêmes moyens publics au même titre que ses anciens maîtres. Ceci n’empêche pas d’affirmer que l’esclavagisme est un crime contre l’Humanité, et personne de sensé ne dira que l’esclavagisme a un côté positif. Il est donc urgent aujourd’hui de se poser la question : pourquoi le système colonial n’est pas reconnu comme un crime contre l’Humanité ? Certains jeunes étrangers à force d’entendre «guerre d’Algérie» se posent la question suivante : pourquoi la guerre d’Algérie ? Si, par contre, on l’avait juste nommée la guerre de libération, il ne viendrait pas à l’idée aux jeunes ou aux moins jeunes de se poser la question. La révolution algérienne déclenchée par Ben Mhidi, Didouche, Boudiaf et leurs compagnons s’est affaiblie par les coups que lui a portés cette puissance mondiale qu’est la France coloniale. Elle était munie d’une armée de plus d’un million d’hommes super équipés, commandés par un grand stratège qu’est le général de Gaulle ; appuyé par l’OTAN, et surtout par l’aide de ses auxiliaires, les bachagas, les goumiers, les harkis. Ces derniers ont laissé des traces de leur profonde trahison qui persiste jusqu’à ce jour et fait des émules. Cette trace que le pouvoir français jusqu’à l’heure actuelle veut masquer. Ce n’est pas par hasard que le pouvoir ex-colonial veut faire croire au monde que les harkis ne sont pas les ennemis de leur peuple dans la guerre de libération, des collabos, les fils de harkis en général, à l’instar de tous les jeunes, ne peuvent pas connaître la vraie histoire de leurs parents si on continue à leur faire croire que la colonisation civilise ou continuer à surnommer la guerre de Libération nationale du pays natal de leurs ancêtres, la «guerre d’Algérie». C’est une ségrégation de l’histoire que de ne pas condamner un mal aussi terrible que l’esclavagisme, l’apartheid, le racisme. Cette ségrégation renforce le néocolonialisme, et la non-condamnation du système colonial comme crime contre l’Humanité est un des facteurs du retour du néocolonialisme. Si le colonialisme français a été vaincu un 19 Mars 1962 en Algérie, la décolonisation restait néanmoins inachevée. Il reste la Palestine et c’est parce que le Mouvement le libération nationale n’a pas terminé sa mission que le néo-colonialisme est de retour en force. Le 19 Mars est la victoire des hommes du 1er Novembre 54, mus par leur conviction de lutter pour une cause juste. Ils sont un exemple pour tous les peuples qui, aujourd’hui, se soulèvent contre le néo-colonialisme. Des révolutions qui font face aux auxiliaires de la néo-colonisation et qui illustrent l’affirmation de Ben Mhidi : «Mettez la révolution dans la rue et vous la verrez reprise et portée…»
Kouidri Saâdeddine

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/03/21/article.php?sid=131783&cid=49

,

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux