RSS

fiche de lecture de « la terre et le sang » de Mouloud Feraoun

21 mars 2012

Mouloud Feraoun

La terre et le sang de Mouloud

Titre : la terre et le sang
Edition : TALANTIKIT Bejaïa, 2002
Auteur : Mouloud Feraoun
Nombre de pages : 236
Genre : Roman

Bibliographie de l’auteur
Mouloud Feraoun (1913-1962) écrivain algérien d’expression française qui loin des évocations traditionnelles de l’orient mythique, s’est attaché à être le témoin réaliste de déchirements de l’Algérie contemporaine. Originaire de la grande Kabylie, Mouloud Feraoun connaît une enfance misérable, élève boursier, il devient instituteur puis directeur d’école. Il est sauvagement assassiné par l’O.A.S près d’Alger, en 1962 alors même qu’il occupait les fonctions d’inspecteur des centres sociaux.
Dans ses récits Feraoun dépeint la grandeur est la souffrance du peuple berbère, ses récits témoignent par ailleurs d’un souci de réalisme proche de la précision documentaire. Il en est ainsi de son autobiographie, un de ses grands succès de librairie
1. Le fils du pauvre en 1950
2. La terre et le sang en 1953
3. Les chemins qui montent en 1957
4. L’anniversaire en 1959
5. recueil de réflexions et d’anecdotes intitulé ((jour de Kabylie en 1954 ))
6. journal 1955-1962, consacré notamment à la guerre, publié après sa mort.

Description de l’ouvrage
La couverture du roman contienne une image d’une colline au milieu, sur la première page, il ya le nom de l’auteur en haut écrit en noir, au milieu, le titre de l’œuvre écrit en noir et en caractère gras et en bas le nom de la maison d’édition. Sur la dernière couverture, il ya un petit résumé du roman, plus deux petit passages du roman. Un peu plus bas ISBN (International Standard Book Number) 9961-760-35-2

Le titre (la terre et le sang)
Deux mots ont donné une idée générale et claire sur le contenu du roman, le lecteur d’après le titre pourra savoir de quoi il parle le roman :
-Terre qui est la richesse ou le bien.
-Le sang c’est la famille.

Etude du contenu

1. Résumé de l’histoire :
Dans La Terre et le Sang, Amer-ou-Kaci a quitté très jeune sa Kabylie natale pour aller travailler dans les mines françaises. Arrivé en pays d’exil, il décide de ne plus revenir dans son village et oublie ses parents dont il est le fils unique. Pour eux, celui qui est parti travailler pour préserver leurs derniers jours du dénuement n’est plus qu’« un enjeu perdu ». Quelques années plus tard, il revient dans son village. Son père est décédé ; sa mère a connu la famine et le froid mais a vécu dignement de son travail.
Le retour d’Amer en Kabylie veut rompre avec l’expérience ratée de l’exil. Ce retour s’avère être un mauvais choix car, désormais, il doit payer sa dette. En France, dans les mines du Nord, Amer tue accidentellement son oncle Rabah dont la famille fait semblant de pardonner au cousin son crime involontaire et sa trahison, à l’exception de l’oncle Slimane – frère du défunt – pour qui le retour de l’exilé est inespéré.
Fidèle à la linéarité et au réalisme de ses récits, Mouloud Feraoun construit son roman autour des isotopies de la « terre » et du « sang ». Amer a rompu le lien ombilical avec sa terre et a laissé s’échapper son sang. Il doit maintenant les reconquérir. À son insu, il se coupera définitivement de la première et profanera encore une fois le second.

2. Les actions

La situation initiale
L’histoire se base sur la vie d’Amer en France et sur le tragique accident de son cousin et sur sa décision de retourner au bled.
Les éléments modificateurs :
Il ya la rencontre d’amer avec toute sa famille et les villageois, la décision de Slimane de venger son oncle
La situation finale :
Marque la mort de Slimane.

3. Les personnages :
Amer ou Kaci : personnage principal, un jeune d’un teint pas très clair timide et naïf, émigre pour travailler dans les mines en France, pour se faire un peu d’argent.
Sa mère kamouma : vieille, très pauvre, chargée d’année et d’expérience
Sa femme marie : parisienne aux yeux bleus et la logeuse d’amer et Rabah et Hamouche
Rabah : cousin d’Amer (victime)
Hamouche : cousin de Kamouma qui émigre en France pendant dix ans et qui ne compte pas revenir, d’une figure large, les yeux sombres, cheveux noirs, moustachu et caractérisé par sa grosse voix.
Slimane : le jeune neveu de Rabah et sa femme Chabha

4. Les thèmes étudiés :
La vengeance
L’émigration
La fraternité
La solidarité
Ils sont des thèmes qui existent dans la société algérienne entre les membres d’une ou plusieurs familles.

5. Le narrateur :
Le narrateur raconte seulement l’histoire, il ne fait pas partie, il décrit la réalité de l’extérieur, c’est la focalisation externe.

6. Le temps :
Les temps utilisés sont le passé simple mais généralement l’imparfait puisque l’écrivain fait beaucoup de description. Les événements se succèdent, qui marque un ralentissement dans la narration des événements.

7. L’espace :
Les lieux où se déroulaient les différentes actions sont la mine, le village, les maisons et le roman ne marque pas de pose.

8. Le style :
L’œuvre est du style romanesque, la figure la plus fréquente est la comparaison.

9. Glossaire :
Taroumit : une femme européenne
Hakem : le réspensable de la région
Aroumi : l’Européen, et en particulier le Français.
Djema : assemblée du village.
Chabha (personnage) : une belle femme
Takoravt : cimetière.
Timechret : sacrifice de moutons ou de bœufs fait par tout un village à certaines occasions.
Gros couscous : Bercoukes
Fellah : paysan

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux