RSS

Expression Tirer à boulets rouges -Origine

30 mars 2012

Expression

1. attaquer (quelqu’un ou quelque chose) en termes violents
2. faire tomber (sur quelqu’un) une pluie d’injures ou de reproches

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

3 Réponses à “Expression Tirer à boulets rouges -Origine”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Origine
    Un boulet, c’est cette grosse boule de fonte qu’on chargeait autrefois par la gueule d’un canon et qui, au cours d’une guerre, lorsque le coup était tiré, détruisait des murs, arrachait des jambes ou des têtes une fois arrivé à la destination visée.

    Mais certains chefs de guerre trouvèrent que la capacité de destruction de ces boulets n’était pas suffisante.
    C’est pourquoi l’un d’entre eux[1] imagina de chauffer les boulets au rouge dans une forge avant de les tirer, ce qui avait l’avantage, en plus de la destruction brute, de provoquer un incendie, bien utile pour occuper les assiégés et limiter leur ardeur à défendre leur place.

    L’expression existe donc depuis l’invention de la chose, mais son sens actuel date de la fin du XVIIIe siècle. La métaphore suppose des attaques réitérées (une salve d’artillerie) et violentes (le rouge de la fureur).

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Exemples

    « (…) je ne crois pas que les révolutions soient des assassinats, ou alors je m’en désiste. On le sait. C’est pourquoi on tire sur moi à boulets rouges, des deux côtés. J’ai tué un homme. »
    Jean Giono – Le Hussard sur le toit

    « Pardon, je suis monté pour régler une dette d’un de mes rédacteurs… Le petit Jordan, un très charmant garçon, que vous poursuivez à boulets rouges, avec une férocité vraiment révoltante… »
    Émile Zola -L’Argent

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Compléments
    Aujourd’hui, on appelle aussi ‘boulet’ une personne énervante qui s’accroche à une autre personne, ne la lâche pas d’une semelle, entrave ses actions ou ne fait pas correctement ce qu’elle devrait faire. Ce boulet-là devrait être constamment rouge, de honte, mais hélas il ne l’est jamais.
    Cette appelation ne vient pas du boulet de canon, mais de celui qui était autrefois attaché à la cheville des forçats dans le but de les empêcher de se mouvoir rapidement.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux