RSS

Attention lumière par El-Guellil

26 avril 2012

El Guellil

Où qu’ils soient, les voleurs ont toujours horreur qu’on parle de vol en leur présence. Ils ont toujours eu une allergie particulièrement forte à ceux qui racontent le scandale ou qui tendent la main dans la direction où ils se trouvent. Peu importe où ils seront. Ils continueront toujours à reprocher aux victimes de s’être fait délester, ils ne cesseront point de jeter le burnous de privilégiés, lorsqu’ils l’ont bien sûr, sur les trous qu’ils ont faits dans les murs, dans les banques, dans les entreprises…, c’est-à-dire là où ils passent et où passe leur progéniture de disciples et d’adeptes. Lalla et sa slala. 

Où qu’ils soient, les dévêtus n’aiment pas la lumière. Où qu’ils furent, ils ont toujours éprouvé une gêne particulière devant les voyants. Est-ce pour cela qu’ils élisent souvent domicile chez les indigènes et qu’ils ont pour hobby de retirer les yeux aux autres? Où qu’ils seront, ils continueront, certainement, à trembler à la seule vue de la main qui se tend vers l’interrupteur. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils portent des verres fumés, qu’ils roulent dans des carrosses aux vitres fumées…, et qu’ils ne sortent qu’après el icha.

Voilà donc pour ce qui est de l’opacité et de l’obscurité, seuls espaces où les sangsues poussent, prolifèrent et s’épanouissent. Des menaces, des représailles et des expéditions punitives, voilà pour ce qui est de la méthode des chauves-souris bipèdes qui ont horreur des commutateurs, des ampoules et de tout ce qui peut éclairer fût-ce le verbe, fût-ce même le rêve car, il faudrait le dire yal khaoua, même nos rêves les perturbent et les empêchent de dormir. Ces espèces qui confisquent et puis détournent, à leur profit s’entend, toutes les lois, à commencer par celle de la sélection naturelle, nous interdisent de parler de couleurs, de soleil, de réforme, de remède, bref, elles nous reprochent d’utiliser des termes qui pourraient, sait-on jamais, sentir chaud ou éclairer quelque chose, voire de donner des idées à qui voudrait rêver !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux