RSS

CHRONIQUES DE PARIS Contre vents et marées

30 avril 2012

Chroniques

Voxpopuli :

«Compte tenu de toutes les données, algériennes, nationales et internationales, je considère comme nécessaire que ce recours à l’autodétermination soit, dès aujourd’hui, proclamé.
Au nom de la France et de la République, en vertu du pouvoir que m’attribue la Constitution de consulter les citoyens, pourvu que Dieu me prête vie et que le peuple m’écoute, je m’engage à demander, d’une part aux Algériens, dans leurs douze départements, ce qu’ils veulent être en définitive et, d’autre part, à tous les Français d’entériner ce que sera ce choix.» Nous sommes le 16 septembre 1959 et le général de Gaulle venait de désamorcer une terrible bombe dont les ondes de choc se propagent jusqu’à Tel Aviv, qui ne voulait absolument pas d’un Etat fort de 9 millions de musulmans qui, il le sait, lui seraient foncièrement hostiles. Un peuple qui a su se faire admirer par la planète entière pour avoir résisté à l’une des plus puissantes armées du monde au point de réussir l’exploit d’imposer son émancipation. Que ne réussira-t-il donc pas un tel peuple ? Qui pourra empêcher ce merveilleux peuple laborieux et studieux à édifier une nation puissante à même d’évoluer dans la cour des grands ? Les services secrets de l’Etat hébreu ne l’entendent pas de cette oreille et s’attellent pour que cet Etat algérien ne naisse jamais. Ils apporteront tout leur soutien militaire et financier à la tristement célèbre nébuleuse Organisation armée secrète (OAS) qui sèmera mort, tristesse et désolation. Contre vents et marées et en dépit de tout, cette Nation algérienne naîtra d’un accouchement certes difficile mais naîtra quand même le 3 juillet 1962. 50 années plus tard, nous nous retrouvons dans l’incapacité de produire assez de patates, non pour en exporter, mais juste pour en «bouffer». Et lorsque, moyennant recours à l’importation, nous réussirons enfin à venir à bout de cette méchante crise de la patate (merci les hydrocarbures), naîtront fatalement, à tour de rôle (Dieu merci), celles de l’oignon, du blé, du lait, de l’avoine…
Une Thaouaghith en cache une autre !
C’est peut-être rageant mais c’est ainsi.
Dors en paix «peuple d’élite, dominateur et sûr de lui-même ».
Ceux qui te faisaient tant peur hier, veillent désormais sur ta quiétude.
Yahia Ouazib

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/04/30/article.php?sid=133537&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux