RSS

Donnez-moi le salaire de Cheikh Aboubakr Djaber Djazaïri par Kamel Daoud

5 mai 2012

Kamel Daoud

Selon l’agence presse-  service, l’APS, l’imam de Médine vient d’appeler les Algériens à voter en masse. La raison ? On le lui a demandé, d’ici, et il s’appelle Cheikh Aboubakr Djaber Djazaïri. Du coup, à cause d’un nom flou, qui ressemble à un pseudonyme, ce bonhomme croit avoir le droit d’écrire une lettre et de «s’adresser au peuple algérien», relayé par cette agence publique. Et, d’un coup la colère. N’ont-ils pas honte ces gens qui ne vivent pas chez nous et qui nous appellent à voter de Médine, ou à rentrer en Algérie «parce qu’il n’y a plus rien à faire en France» pendant que eux y vivent et y scolarisent leurs enfants ? De quel droit cet homme à qui rien ne nous relie vient-il nous donner des leçons en politique ? Cheikh Aboubakr Djaber Djazaïri vit-il en Algérie ? Non. Achète-t-il ses pommes de terre ici, avec l’argent d’ici, comme le peuple d’ici ? Non. Cet homme vit en Arabie Saoudite, s’y fait payer et y a son salaire et ses conforts et pourtant cela ne l’empêche pas de fatwatiser sur commande pour booster les élections chez nous. C’est d’ailleurs la triste misère : on importe tout, même les avis d’autrui sur nos affaires. L’imam qui a son avenir prospère en Arabie, nous appelle à voter pour en avoir un ici chez nous. Le bonhomme qui ne vit pas chez nous, ni lui, ni ses enfants, appellent les Algériens à soutenir le «dirigeant et moudjahid Abdelaziz Bouteflika, l’homme de la réconciliation nationale» comme s’il s’agissait d’une chanson. L’homme qui ne sait rien de nous, croit tout savoir de notre avenir, de nos émeutes, de nos attentes, de nos luttes, de nos patiences ou de nos colères. L’homme qui vit dans une mosquée, a son avis sur tout un pays de plus de 2 millions de km².

Et c’est triste de voir que les nôtres en sont arrivés à nous prendre pour des brebis : au lieu d’appeler à la raison et à la confiance, ils en sont à recruter des bergers pour nous «guider» sur le chemin de l’urne. Comme faisaient les monarchies du Moyen-âge européen avec le Pape et Rome. Une fatwa «civile» dite par un homme qui vit dans un pays où on ne vote pas et qui nous appelle nous à voter, chez nous. Un homme qui vit dans un pays où on coupe la main, on interdit aux femmes de conduire, où l’obsession est celle du ventre et où l’illégitimité politique s’est faite par le vote de l’épée et de la tuerie et où la seconde industrie est celle de l’argent des pèlerins et pas celle de l’effort. Un homme qui vit dans un pays où la demande de liberté est qualifiée de fitna et le droit d’un peuple à disposer de lui-même est dite une hérésie.

Triste de voir qu’on nous fait importer des Chinois pour la main d’œuvre et des imams pour les idées et la légitimité que nos aînés ont obtenu par l’héroïsme et pas par les fatwas. Le pire est d’entendre un homme qui vit dans le pays de nos malheurs depuis deux décennies, dire que les Algériens feront face à tous ceux qui les guettent et seront au rendez-vous pour défendre leur pays à travers une participation massive». Ceux qui nous guettent, on les connait : ils se fabriquent dans le pays où vit Cheikh Aboubakr Djaber Djazaïri. C’est là qu’ils apprennent, par TV ou par école, que la femme est un tort de la création et une impureté de la vie, que la démocratie est une fitna, que le respect de la vie vaut moins que le souci de la mort, que le martyr permet de tuer et que la tolérance est une ruse de guerre bédouine. C’est de ce pays que viennent les décennies noires, les djihadistes, les intolérants et les malades qui discutent sur comment s’allaiter entre collègues ou avoir des rapports avec des épouses mortes ou comment épouser des fillettes de 12 ans. Ceux qui nous «guettent» on les connait Monsieur le Cheikh Aboubakr Djaber Djazaïri. On n’a pas besoin d’eux, ni de leur avis, ni de leur encouragement. Continuez dans votre pays à servir vos rois : le nom d’El Dazairi, il faut le vivre pour le mériter et les 36 millions d’Algériens le méritent plus que vous.

Un jour, un Algérien a dit à un imam algérien «quand j’écoute le cheikh X d’Arabie Saoudite, il me donne envie de pleurer de crainte de Dieu». Que lui a répondu l’imam algérien ? «Donnez moi son salaire et je vous ferai danser». Il suffit donc de remplacer le mot «danser» par le mot «voter».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

3 Réponses à “Donnez-moi le salaire de Cheikh Aboubakr Djaber Djazaïri par Kamel Daoud”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Présidentielle: Le cheikh Abou Bakr Al-Djazaïri appelle à un vote massif
    L’éminent théologien algérien cheikh Abou Bakr Djaber Al-Djazaïri a appelé les Algériens à un vote massif le 9 avril prochain en vue de consolider l’union entre les Algériens telle que l’a enseignée le Prophète (QSSSL) à tous les musulmans.

    Dans un communiqué rendu public et dont une copie a été transmise hier au Jeune indépendant, le cheikh Abou Bakr, établi en Arabie saoudite, a exhorté les Algériens à se conformer au livre saint et à la sunna du Prophète Mohammed (QSSSL) en vue d’asseoir une union sacrée et permanente. «Les croyants sont étroitement liés», rappelait le cheikh qui est enseignant à la mosquée du Prophète à Médine.

    «Peuple algérien, notre patrie, que vos pères et ancêtres ont défendue et pour laquelle 1,5 million de martyrs se sont sacrifiés, vous attend d’être au rendez-vous (du 9 avril prochain) afin de démontrer au monde entier, aux amis comme aux ennemis, que le peuple algérien est réuni derrière sa direction pour que règnent la prospérité, la sécurité et la stabilité», a souligné cheikh Al-Djazaïri.

    «Vous devez être au rendez-vous pour témoigner votre attachement à votre pays et choisir les dirigeants qui œuvrent pour le bien du pays et des hommes», a-t-il précisé.

    Le théologien algérien a évoqué la dure et douloureuse période que l’Algérie a traversée avant qu’advienne le salut.

    «Le pays a pu sortir de sa crise grâce à la politique de la concorde et de la réconciliation nationale initiée par notre frère moudjahid Abdelaziz Bouteflika», a-t-il dit, invitant les Algériens à voter massivement, car «la participation à ce scrutin est un devoir pour chacun».

    Cheikh Abou Bakr Al-Djazaïri a fait part de sa certitude que les Algériens sauront percevoir l’importance de leur devoir et d’agir en conséquence appelant encore une fois le peuple algérien à «s’unir afin de devenir plus fort».

    Le théologien algérien a enfin souhaité plein succès au peuple algérien dans les choses auxquelles il aspire le mieux à l’occasion de la présidentielle d’avril prochain.

    Le Jeune Indépendant

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Abou Bakr Al-Djazairi et le Ta’wil (interprétation coranique)
    7 octobre,08
    ECRIT PAR AQIDASAHIHA2 COMMENTAIRES
    BISMI-LAHI R-RAHMANI R-RAHIM

    La louange est à Allah le Seigneur des Mondes , que Allah honore et élève davantage en degré notre maître Mouhammed l-Amîn et qu’Il préserve sa communauté de ce qu’iIl craind pour elle .
    Abou Bakr Djaber Al-Djazairi dit :
    Dieu ne nous a pas non plus demandé de chercher au fin fond de chaque épithète et nom un sens autre que le sens apparent.
    Il attribut mensongèrement aux sahabas aux successeurs et aux quatre Imams d’avoir cru au sens apparent des versets.
    Et voici les Scans de son livre qu’il a appelé a tort Minhaj Al-Muslim ( La Voie Du Musulman) en Arabe :

    Dans son célèbre Tafsir, Ibn Kathir, lorsqu’il explique le verset 54 de la Sourate “al-A’raf ” a dit:
    “ Les gens ont à ce sujet plusieurs avis , mais ce n’est pas le lieu de les détailler ici. Nous citons ici la voie du Salaf vertueux de Malik, al-Awza’iyy, ath-Thawriyy, Layth Ibnou Ka’b, Ach-Chafi’i, Ahmad ibnou Hanbal, Ishaq ibnou Rahawih et d’autres qu’eux parmi les imams musulmans du passé et contemporains et plus récents, à savoir de lire ces ‘ayah comme elles sont parvenues. Sans attribuer le comment, ni d’assimilation, ni annulation de ces ‘ayah. Et le sens apparent qui vient à l’esprit des assimilateurs est nié au sujet de Allah ta’ala. Car Allah n’a pas de ressemblance avec quoi que ce soit de Ses créatures. Rien n’est tel que Lui et Il est celui qui entend et qui voit. Mais il en est comme l’on dit les imams parmi lesquels Na’im ibnou Hammad al-Khouza’iyy, le chaykh de Al-Boukhariyy, qui a dit : “Celui qui assimile Allah à Ses créatures est un mécréant, et celui qui renie ce que Allah a cité comme attributs pour Lui-même est mécréant”. Et il n’y a pas, dans les attributs que Allah a cités comme étant Ses propres attributs ni dans ceux que Son messager a cités, d’assimilation. Celui qui confirme à Allah ta’ala ce qui est parvenu dans les ‘ayah explicites et les nouvelles sûres, conformément à ce qui est digne de l’éminence de Allah ta’ala et qui a nié au sujet de Allah ta’ala les défauts, il aura suivi la voie de bonne guidée ” .
    Voilà les Scans de son célèbre Tafsir :

    Avec toutes ces preuves a l’appui nous constatons que Abou Bakr Al-Djazairi qui cite qu’il faut prendre le sens apparent du Qou’ran et des Ahadith contredit les Salafs comme les Khalafs mais le plus absurde dans tout ça c’est qu’il contredit également ce qu’il y a dans le livre de son Chaykh Mohammed Ibnou Abdel-Wahhab qui n’a pas pris le mot ” Wajh ” au sens apparent mais qui a fait le Ta’wil en interprétant ” Wajh ” par ” Agrément ” .
    Ci dessous les scans du Fondateur de la Secte Wahhabite :

    COMMENT RECONNAITRE LA SECTE WAHHABITE :

    Le tachbih (l’anthropomorphisme) ils prennent les textes du Qour’an ou de la Sounnah au sens apparent c’est à dire le sens qui vient communément à l’esprit à la première lecture.
    Petite anédocte :
    Un musulman un jour a dit a Ben Baz, qui était aveugle : Si le sens de la Sourat Al-Isra :

    ( waman kana fi hadhihi a’ma fahouwa fi al-akhirati a’ma wa-adallou sabilan ) verset 72 était le sens apparent : “Celui qui était aveugle dans le bas monde sera dans l’au-delà aveugle et perdant” alors toi-même tu seras aveugle en enfer, Ben Baz a répondu on ne fait pas le ta’wil sauf pour ça…

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    PROPHÈTE BIEN AIMÉ – EL DJAZAIRI ABOUBAKER DJABER
    DESCRIPTION
    C’est le livre du savoir, de la foi et de l’amour sincère pour le Prophète Muhammad, grâce et salut sur lui. Vu le grand nombre d’ouvrages parus en la matière, et pour éviter les répétitions et la longueur, j’ai suivi un procédé qui distingue ce livre des autres. Je l’ai voulu pratique, clair et complet, avec des chapitres bien distincts et détaillés.
    Sa valeur a été rehaussée par des conclusions et des enseignements tirés très souvent de la plupart des chapitres. Aussi, mérite-t-il d’être le livre de chaque foyer musulman. II y répandra l’amour du Prophète et instruira sur sa conduite qui éclaire tous les aspects de la vie religieuse, sociale et politique.
    J’incite les membres de chaque famille à se réunir quotidiennement une demi-heure, de jour ou de nuit, pour en étudier une page ou deux

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux