RSS

Fils d’enfant par El-Guellil

6 mai 2012

El Guellil

Fils de choumara. Enfants sinistrés. Enfants de locataires. Enfants de fellahs. Enfants d’ouvriers, propriétaires terriens ou marasiens. Enfants de pêcheurs. Enfants de fonctionnaires. Enfants d’enseignants. Enfants de syndicalistes. Enfants de policiers. Enfants de pompiers. Enfants d’électriciens. Enfants de militaires. Enfants de pétroliers. Enfants de présidents de la mairie. Enfants de ministres. Enfants de diplomates. Enfants de députés. Enfants de trabendistes, fils de journalistes, fils d’épiciers. Enfants de maquignons. Enfants d’imams. Enfants de libraires. Enfants de docteurs en médecine. Enfants de docteurs en n’importe quoi. Enfants de chefs d’entreprises. 

Tous ces enfants et d’autres, avec ou sans moustaches, comme ces enfants de moudjahidine, seraient fondés, en ces temps de vagabondage sociétal négativement fécond, à s’organiser en associations.

Les «enfants » de moudjahidine l’ont fait. Ces enfants dont la moyenne d’âge est de 50 ans disent vouloir défendre leurs intérêts moraux et matériels, et, « préserver le message des chouhada et moudjahidine ». La légitimité héréditaire pour ne pas dire le fonds de commerce de la légitimité historique transmise de père en fils, a-t-elle une place en République algérienne démocratique et populaire ? Cette caution à une catégorie extra-constitutionnelle montre, en ce que dans les cimes de l’exécutif, la priorité n’est pas à la promotion de la citoyenneté, mais à des enfants à papa. Spectateurs de cette théâtrale tragi-comique, des millions « d’enfants » algériens observent. D’aucuns se demandent sans trop réfléchir, mais légitimement, s’il ne faut pas imiter ces enfants moustachus, majeurs et vaccinés. Evidemment, on ne voit pas bien quel intérêt il y aurait à se revendiquer d’un père chômeur. Pour les autres, il en va autrement pour peu qu’ils sachent faire fructifier l’aura supposée ou réelle de leurs papas. Mais un fils, peut-il être la photocopie mentale, intellectuelle, certifiée conforme, de son père ? Allah yaalem.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux