RSS

LE RETOUR AU SILENCE DE MOULOUD ACHOUR Le silence est d’argent

10 mai 2012

MOULOUD ACHOUR

Culture :

Neuf nouvelles composent ce recueil signé de la plume du journaliste, nouvelliste et romancier Mouloud Achour.
Paru dans sa première mouture en 1996 aux éditions l’Harmattan, sous le titre A perte de mots, cet ouvrage s’offre une seconde jeunesse avec un nouveau titre Le retour au silence en s’enrichissant au passage d’un récit inédit, Je sais faire chanter le cristal. Dans la première nouvelle en deux parties intitulée Si mon père revenait, Mouloud Achour met en scène le personnage de Bachir. Un intellectuel à cheval sur les principes. Père de famille honnête, loyal et intègre, ce quinquagénaire mène une vie simple et modeste. Un jour, il est invité à une soirée donnée par Si Mounir, un business man dont le fortune n’a d’égale que les fausses attestations de sa prétendue participation à la guerre de Libération nationale. L’homme d’affaires lui fait une drôle de proposition. Il lui offrira une vie de château à condition qu’il accepte de rédiger ses mémoires basés sur ses faux exploits de guerre. Mais Bachir n’est pas de la race des corrompus… Le dernier printemps raconte les derniers jours d’un malade atteint d’un mal incurable. Cloué sur son lit d’hôpital, le mourant espère la visite de sa bien-aimée Radia… Dans Jamais dans la lumière, le lecteur découvre «Zine», un personnage intrigant. Jadis ouvert, jovial et sociable, ce jeune homme devient taciturne et sombre du jour au lendemain. Muet comme une tombe, il ne tarde pas à en faire sa dernière demeure… Professeur de lettres françaises puis journaliste, né à Tamazirt (Larbaâ-Nath-Irathen) en 1944, Mouloud Achour a publié ses premiers textes — essentiellement nouvelles et récits — dès la fin des années 1960, d’abord dans la presse nationale, entre autres l’hebdomadaire Algérie-Actualité et la revue Promesses. Il est également l’auteur de deux romans : Le vent du nord et Juste derrière l’horizon parus aux Edition-Casbah.
Sabrinal
Le retour au silence, Mouloud Achour, Casbah-éditions, 2011, 206 P.


Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/05/10/article.php?sid=133982&cid=16

,

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux