RSS

SVP, ne nous trahissez pas !-A. Mazri

16 mai 2012

Contribution

Voxpopuli : SVP, ne nous trahissez pas !

L’Union européenne vient de «saluer les législatives en Algérie», soulignant «un pas en avant dans les réformes».
En termes plus clairs, cela signifie, pour nous les dindons de la farce, que non contente que nous soyons dans la m… jusqu’au cou, l’UE vient de nous enfoncer la tête et donner un quitus à la consolidation de l’insatiable kleptocratie algérienne érigée depuis des lustres en mode de gouvernance. Quitte à soutenir un système dictatorial pour peu que les islamistes assassins, indésirables par l’Occident, ne s’accaparent du pouvoir à l’instar d’autres pays arabes. Pourtant, et si on se place d’un point de vue purement démocratique, gobant même les résultats officiels qui sont plus que contestables, ce sont 57 % d’Algériens qui n’ont pas voté, sans compter les nombreux votes blancs, rendant pour le moins discutable le satisfecit européen. Donc la véritable majorité, c’est le peuple qui l’incarne et qui a dit non à cette parodie d’élections voulue par le président, qui lui-même n’a aucune légitimité à jouer le parangon de la démocratie, lui qui l’a le premier bafouée en travestissant la Constitution afin de se présenter à vie à l’élection présidentielle, ouvrant la porte à toutes les dérives. Quant à la présence des observateurs internationaux pour la surveillance des élections législatives ainsi que la mise en place de la commission éponyme, ce ne sont ni plus ni moins qu’un moyen de légitimer la fraude annoncée d’un scrutin joué d’avance. Car plus proche de nous, l’élection présidentielle française, si je ne m’abuse, n’a pas nécessité d’observateurs étrangers pour que le scrutin se déroule dans une totale régularité, et aucun des perdants n’a crié au loup. Cela s’appelle avoir des institutions réellement démocratiques où les candidats en lice nous ont gratifiés de joutes mémorables où l’apothéose fut atteinte avec ce débat démocratique sans concession, de haut rang, entre les deux finalistes, et qui a grandi leur pays. Et c’est pour cela certainement, aussi, qu’on a vu flotter, dans le ciel français, des drapeaux de pays arabes brandis par une jeunesse qui a soif de tout, une manière de dire : nous nous identifions à votre modèle démocratique que nos dictateurs nous refusent. Il faut dire que le symbole était fort : la place de La Bastille, lieu où les privilèges furent abolis un certain 4 août 1789. A quand notre tour !
A. Mazri 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/05/16/article.php?sid=134265&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux