RSS

Le choix par El-Guellil

20 mai 2012

El Guellil

De passage aux urgences pour une urgence très urgente comme son nom l’indique, j’ai oublié mon mal après une visite dans quelques pavillons battant pavillon «mal au point». Intoxications alimentaires, méningite, brucellose, typhoïde… Autant de maladies dues au manque d’hygiène.
C’est que ça chlingue de partout. Non, les communes n’ont pas les moyens humains et matériels pour l’entretien des villes et bidonvilles. Des immeubles et caves. A peine si le budget suffit aux frais du personnel et l’embellissement des artères de la ville qu’empruntent les officiels lors de leurs fréquentes visites de courtoisie politique. Il ne faudrait pas leur en vouloir. C’est le citoyen qui doit prendre en charge sa ville. Si chacun de nous ne jetait pas ses ordures n’importe où, si chacun de nous respectait les consignes d’hygiène «ma ikhosna khir». Les élus débarrassés de cette corvée se mettraient à réfléchir à autre chose…, à leur avenir. A venir les élections locales… La population n’a que les représentants qu’elle mérite et… les élections sont donc l’affaire de tous. Comme l’hygiène. L’hygiène est donc l’affaire de tous. L’affaire de tout le monde. Cela me rappelle une anecdote. Il était une fois quatre personnages très connus fi douarna. Monsieur Tout-le-monde, Madame Quelqu’un, Monsieur N’importe-qui et Madame Personne. Dans le douar, un travail important devait être effectué et l’on demanda à Tout-le-monde de s’en charger. Tout-le-monde étant certain que Quelqu’un y veillerait. N’importe-qui pouvait le faire, mais Personne ne s’en acquitta. En apprenant cela, quelqu’un se fâcha car la responsabilité en incombait à tout le monde. Tout le monde croyait que n’importe qui pouvait l’accomplir, mais personne ne réalisa que tout le monde s’y soustrairait. Finalement, tout le monde mit le blâme sur quelqu’un alors que personne n’avait su faire ce que n’importe qui aurait pu faire. Le douar est en quarantaine, tout le monde est convié à un nouveau vote, pour choisir quelqu’un qui ne dérangera personne.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux