RSS

POPULISME EN OCCIDENT : LE PEUPLE CONTRE LES ELITES OU PUR MOUVEMENT XENOPHOBE ? par Michel Fourriques*

26 mai 2012

Contribution

La crainte des partis traditionnels, c’est que la Tea Party aux Etats-Unis et des mouvements xénophobes en Europe trouvent un appui populaire important leur permettant d’accéder au pouvoir démocratiquement en s’adressant à ceux qui souffrent de la mondialisation, de la compétition économique et de la crise et aux xénophobes, donc aux populations les plus fragiles et les plus à même à croire à tout message providentiel du type « il n’y a qu’à ». Le populisme peut être vu comme le symptôme d’une crise de la démocratie, comme démagogique ou comme utile à la démocratie.

LE POPULISME EST LE SYMPTOME D’UNE CRISE DE LA DEMOCRATIE

Pour le professeur de philosophie Benoît Schneckenburger, le populisme est « le symptôme d’une crise de la démocratie » dans la mesure où « … l’on ne confond pas les aspirations populaires avec la démagogie et la xénophobie ». Aujourd’hui, à la différence des Etats-Unis, en Europe, le mot « populiste » est devenu une insulte, disqualifié par les totalitarismes (communisme et fascismes) qui ont tué l’expression des peuples et provoqué leur abaissement au profit des dictateurs, puis des élites.

LE POPULISME EST L’EXPRESSION DE LA DEMAGOGIE ET SURTOUT DE LA XENOPHOBIE

En Europe, il existe un national-populisme très fort, notamment en France et aux Pays-Bas où existe une droite xénophobe importante. Cette dernière reproche à l’Europe son impuissance à protéger ses citoyens contre les effets négatifs de la mondialisation et le « laisser-aller » face à l’extension de la religion musulmane sur son sol. D’autres sont tentés par un repli sur eux-mêmes malgré l’adhésion à l’Union européenne. En effet, à l’Ouest de l’Europe, Marine Le Pen ou le Néerlandais Geert Wilders veulent défendre l’identité culturelle et luttent contre « l’islamisation » de la société. Marine Le Pen a rapproché son parti des mouvements néopopulistes d’Europe du Nord dont la base idéologique est identitaire et antimusulman. A l’Est, certains parlent « épuration ethnique ». Il existe notamment des nostalgiques de la « Grande Hongrie ».

Le philosophe Tzvetan Todorov, pour qui le populisme est l’un des ennemis de la démocratie, tend à réduire le populisme à la xénophobie contre ceux d’en face, qui peut s’ajouter à l’hostilité contre ceux d’en haut. En effet, il n’y a pas que la xénophobie contre les étrangers, il y a aussi la « xénophobie » contre les élites culturelles, intellectuelles et gouvernementales accusées de ne pas prendre en considération les aspirations de « la France d’en bas », selon la célèbre expression de notre ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, et accusées de ne pas vouloir partager le pouvoir.

LE POPULISME EST NECESSAIRE A LA DEMOCRATIE

Le peuple doit avoir la possibilité de pouvoir exprimer directement ses opinions, dans le respect des lois, et être une force de proposition, en plus des élus de la représentation nationale souvent trop sensibles à leur réélection.

Si l’Europe est rejetée par les habitants des pays membres, c’est souvent parce que le peuple n’est pas consulté au détriment des parlements nationaux. En démocratie, toutes les opinions sont utiles et surtout tout le monde doit pouvoir s’exprimer directement, via des partis politiques ou via des référendums. Notons qu’en ce moment, les candidats à l’élection présidentielle française n’ont jamais autant parlé du recours au référendum pour consulter et faire trancher le peuple, même si nous savons qu’en France le référendum a toujours été détourné de sa fonction initiale pour devenir un plébiscite ou pas pour les dirigeants en place.
Ce terme « populisme » est souvent synonyme de démagogie. Pour nous, il faut le voir sous un angle positif, en ce sens que c’est une critique bénéfique de la démocratie et une exigence de la démocratie. La démocratie est inconcevable aujourd’hui sans une certaine dose de populisme non xénophobe.

*Enseignant-chercheur, Sciences Po Aix (France) Professeur à l’ESAA (Algérie)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux