RSS

Oran entre el bola et la corrida Par Kader Bakou

28 mai 2012

Kader Bakou

Culture : Le coup de bill’art du Soir

Les travaux de restauration des arènes d’Oran ont été lancés il y a un peu plus de deux ans. Selon «radio trottoir», une grande corrida avec de grands toréadors espagnols est prévue pour la réouverture de ces arènes uniques en Afrique.
Jadis, cet espace a aussi abrité des manifestations culturelles et des concerts de musique. La temporada (la saison des corridas) débutait généralement au printemps (en avril ou mai) pour se terminer en novembre. Les meilleurs toréadors mondiaux venaient s’y produire dans les vastes arènes oranaises qui pouvaient contenir plusieurs milliers de personnes. Miguel Mateo «Miguelin», 15 ans, et José Garcia Lupion se sont produits à Oran en octobre 1954. L’affiche du spectacle présente le premier comme étant le plus jeune matador d’Espagne et «le prodige de la tauromachie, triomphateur des arènes de Cadiz, Jerez et Ceuta». José Garcia Lupion, lui, c’est «la révélation des arènes d’Algésiras». La corrida commence par le paseo— un défilé des hommes — en musique. Au premier rang marchent les toréadors en habits de lumière, où prédominent le jaune or. Viennent ensuite les équipiers, les peones, puis les picadors. Tous marchent à la même cadence. Les matadors s’arrêtent devant la présidence qu’ils saluent en lavant leur couvre-chef. La piste se vide peu à peu, et c’est le silence dans les tribunes. Une sonnerie de trompette retentit annonçant la sortie du taureau. Né le 19 mars 1939, Miguelin a mis fin à sa brillante carrière le 30 août 1979 dans les arènes de Grenade. En 1964, il eut le premier rôle (un matador) dans le film Le Moment de la Vérité, de Francesco Rosi, présenté au Festival de Cannes l’année suivante. Miguel Matéo Miguelin est mort le 21 juillet 2003 des «suites d’une longue maladie». Une statue a été érigée en son nom devant les arènes d’Algésiras, en Espagne. Les «olé !» de la foule vont-ils de nouveau retentir dans les arènes d’Oran ? En attendant, il y a toujours el bola(le ballon), le nom que les Oranais donnent au football…
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/05/28/article.php?sid=134733&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux