RSS

Melh-Kim, Chameau-Planton, Camelote et les autres-4- Par Mohamed-Seddik LAMARA

2 juin 2012

Non classé

Voxpopuli : LE FEUILLETON DES LECTEURS

Ammi Abdallah, une des dernières reliques ayant le patriotisme chevillé au corps, considérait ces derniers comme une espèce au visage lisse et dérapant.
A juste titre, il précisait : «Sur lequel glisserait un paquebot ne rencontrant aucun récif.» Ici, le récif fait allusion au «nif», à la dignité qui a, depuis longtemps, déserté la conscience humaine. Chameau-Planton faisait, mensuellement, le point de la situation du parc immobilier et parvenait à concocter des cas de faux contentieux qu’il se pressait de formaliser par des mises en demeure à l’adresse des malheureuses victimes aspirant à récupérer leur logis détourné à la faveur de la situation de fait accompli suscitée par le débarquement yankee. Une fois le délai de la mise en demeure écoulé et foulant aux pieds le principe du recours, Chameau- Planton se presse «d’activer» Camelote transformé en une sorte d’androïde pour monnayer, à plus de cinq fois son prix de cession officiel, le logement du pauvre désemparé. La rondelette différence générée par cette transaction souterraine est, évidemment, partagée en trois parties égales entre le trio de «Hef-Lef». Les victimes de cette supercherie se comptaient par dizaines de milliers. Il est aisé donc de comptabiliser les fortunes fabuleuses amassées par ces prédateurs. Du fait même de cette course effrénée à la compromission au bout de laquelle s’érigent des fortunes mirobolantes, les années passaient comme une procession de nuages affligés annonçant le déluge. Apre était la quête du bonheur matériel, féroces étaient les moyens utilisés pour y accéder. «Hef-Lef» est devenue un empire n’obéissant à aucune tutelle. La seule norme étant le pouvoir de l’argent. De l’argent sale surtout, grâce auquel, et outre leur maître Melh-Kim propulsé au firmament du pouvoir absolu, le domestique Chameau-Planton et le gueux de Camelote, sont devenus de puissants satrapes respectés et adulés. Moins discret que ses acolytes et nanti de l’appui et de la protection de plusieurs représentants de l’autorité locale, Camelote, un inculte avéré, affichait ostentatoirement sa réussite autour de lui. A BRC, Il est devenu le modèle et l’archétype de la nouvelle bourgeoisie urbaine spontanée. En un tour de main, il a construit un manoir dans une cité pourtant réservée au gratin de BRC et réussi à avoir pignon sur rue en multipliant ses activités dans une multitude de créneaux : restauration, vente et location de véhicules, agences immobilières, agences de voyages, fermes aquacoles, bureaux d’affaires, et comble de l’affront, des écoles privées de management où l’on enseignait l’art de l’entourloupette et les milles et une recettes pour s’enrichir sans coup férir. BRC, ex-Boumerdès, ex-Rocher-Noir, une ville que d’aucuns considéraient sans Histoire mais avec beaucoup de petites histoires ne sentant pas le jasmin et dont on se délectait, le soir venu, dans les chaumières des piémonts oubliés, est devenue en moins d’un siècle, une gigantesque mégapole grouillante d’hommes et de femmes fortunés, de golden-boy et de golden-girl englués dans le lucre et la lassitude entretenue par une sorte d’invariant à géométrie variable, une maladie pernicieuse : la «béercionopathie».
A suivre

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux