RSS

L’État algérien est-il tombé si bas ?

3 juin 2012

Contribution

Voxpopuli :

Dans mon statut de lecteur assidu du quotidien Le Soir d’Algérie, j’ai lu avec attention l’article signé S. Aït Mébarek qui traitait de la promotion du projet de construction du port de Cap-Djinet par son promoteur, en l’occurrence le patron du groupe Cevital.
Le contenu de cet article sonne comme un défi à l’Etat algérien, propriétaire incontesté des lieux et souverain dans ses décisions en matière d’orientation et de planification des investissements dans le secteur des infrastructures de base. Outre les déclarations à couleur politique qui versent dans le régionalisme, celles économiques sont outrancières compte tenu des chiffres exorbitants avancés par l’initiateur du projet. Si l’on n’arrive pas à croire à la promesse du président de la République de réaliser 1 000 000 de logements, peut-on prendre pour argent comptant les déclarations de M. Rebrab ? Il n’est pas anodin ce que dit le big boss de Cevital pour que ça passe inaperçu. Construire un complexe portuaire de taille mondiale avec des structures industrielles qui génèrent la création de 1 000 000 d’emplois – lisez bien 1 000 000 d’emplois – et un revenu à l’Etat algérien d’un montant gigantesque de 3 600 milliards de dollars – lisez bien 3 600 000 000 000 de dollars – relève tout simplement de l’utopie. Si ce que dit M. Rebrab est vrai, les responsables de l’Etat algérien devraient s’échiner devant ce faiseur de miracles pour en finir une fois pour toutes avec le spectre du chômage qui ronge des familles entières. Vous vous rendez compte ? Un revenu de 3 600 milliards à l’Etat algérien, produit par le seul effort d’un industriel intelligent de sang algérien ! Quelle aubaine pour cet Etat algérien qui ne cesse depuis longtemps de draguer les IDE dont parle souvent M. Bouzidi dans ce même quotidien !
Zaki B. 

     Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/05/30/article.php?sid=134817&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux