RSS

Projet par El-Guellil

6 juin 2012

El Guellil

Des drari prennent un plaisir fou à mettre sens dessus dessous les panneaux de signalisation. Au petit malheur la chance, on ne sait jamais sur quoi l’on peut se réveiller. Chaque gamin donne et impose son interprétation, il donne son sens au sens. Depuis que les grands drari de la signalisation ont apporté leur touche, la boussole perd le nord. Elle ne montre désormais que les cinq étoiles et les hors-catégories. Elle montre aussi les salles somptueuses où les réunions ressemblent plus à des rencontres de famille et elle ne frissonne que devant le chboub des palais. La boussole a perdu le nord !

Avec l’appétit du pouvoir et de l’argent qui l’a prise soudain, la girouette tourne au gré des humeurs des gens. De leurs poches et surtout de la longueur de leurs bras. La girouette a fini par convaincre le vent de tourner dans le sens qu’elle indique. Et comme elle ne montre que les nébuleuses obscures et pratiquement impossibles à situer, le vent souffle dans tous les sens. La girouette est en folie.

Mais il y a aussi el-mizène. Depuis que les grands gamins y ont mis la main, il n’indique plus le poids des choses. Avec les sentiments de culpabilité qui se sont mis à le ronger, el-mizène monte et descend au gré des désirs, des maîtres chanteurs. «Goulna kilou» et la balance aux ordres indique kilou, comme un chien qui aboie au doigt et à l’œil. Comme une porte qui s’ouvre dès qu’elle reconnaît la voix de son maître. Peu importe si c’est un chat qu’on pèse ou un mégot. Kilou, c’est kilou.

Ah el-kelma ! Bekri, l’homme ne valait que par sa kelma. Mais nous vivons l’ère des grands gamins. Ils y ont installé leurs mots creux et ennuyeux. El-kelma ne signifie plus rien. Elle ne vaut plus rien. Ce n’est plus l’individu qui tient à sa parole, c’est cette dernière qui tient à son bonhomme. Et plus il est bègue, plus elle s’y colle.

On a donc perdu le nord. On a perdu le sens. Et on perd la parole et… on tente de dessiner un projet de société anonyme, à défaut de société par l’action.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux