RSS

El privi par El-Guellil

8 juin 2012

El Guellil

Quelle découverte ! On s’aperçoit que les Algériens peuvent se donner du travail à eux-mêmes. Maîtriser leur avenir.
Créer. Innover. Exister. Grandir. Vivre. Enfin ! -disent certains – être libres même. Pas vraiment. Quelles sont les sociétés qui naissent dans le privé, en majorité : la restauration, la bouffe et la mangeaille… la petite entreprise du coin. Pourquoi ? Parce que créer une véritable entreprise en Algérie ce n’est pas une mince affaire. Si le privé est privé de ktef, son enthousiasme est vite refroidi. Alors il opte, avec toute la technologie et les bagages qu’il a, il opte à se mettre au niveau de l’estomac. Du ched-med. De l’intérêt primitif, ou tout simplement de la survie. Pourquoi prendre des risques quand un petit agent de rien du tout, peut bloquer toute une machine.

Le privé, le nôtre, n’est pas privé de réflexion. Il contribue aux systèmes économiques déjà bien rodés à l’étranger. Là, toutes les donnes sont claires. Des entrepreneurs nés chez nous et qui ont fait leurs preuves à l’étranger expliquent que le modèle économique algérien manque de maturité. Choquant.

Nous sommes oualou car on s’émerveille encore de l’insignifiant. La consommation. Mais quid de la qualité, de l’organisation, de nos villes, de nos quartiers, des équipements hospitaliers, de la recherche. On s’émerveille car notre pays est capable de produire pour nos besoins de première nécessité. L’homme de Cro-Magnon avait, en son temps déjà, ce savoir. Depuis, qu’avons-nous inventé ? Rien. L’Avenir se construit avec la capacité de se projeter dans un monde moderne et performant. Chez nous, on ne parle pas encore de performance ni d’évaluation. Ce sont des mots étranges. Maîtrisés par l’étranger. Comme s’ils étaient seuls capables de nous juger et de nous élever. Le « made in extérieur » est encore le must pour l’Algérien. Le pays ne naît pas avec une technologie ou un savoir-faire. Il le cultive. Ce ne sont pas des denrées naturelles comme le pétrole. Allons cueillir la rose !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux