RSS

Recette pour être champion d’Algérie

8 juin 2012

SUZANNE AMOKRANE.

PUBLIE LE : 22-05-2012 | 00:00 | PAR LE BUTEUR

Certains vont encore jaser dès qu’ils liront la phrase suivante. Pour moi, il y a eu deux champions d’Algérie et non pas seulement l’ESS…

Certains vont encore jaser dès qu’ils liront la phrase suivante. Pour moi, il y a eu deux champions d’Algérie et non pas seulement l’ESS. Vous voyez ? Ça n’a pas raté. Les Sétifiens commencent à pester malgré un doublé amplement mérité. Ils ne veulent rien partager de leur bien, même pas officieusement. Allez, soyez sympas, c’est juste pour le fun. Ils ne vont rien vous prendre. Vos titres sont dans la poche et bien tatoués sur vos fronts pour l’éternité. Franchement, entre nous, la JSM Béjaïa, ne mérite-t-elle pas autant de considération au vu de son parcours cette saison ? Dans n’importe quel autre championnat au monde, les Béjaouis auraient été champions pour avoir terminé avec le même nombre de points. C’est vraiment rageant. Surtout qu’ils ont un meilleur un goal-average que l’ESS. Ils ont aussi +14 contre +13 en différence de buts, mais aussi, perdu seulement 7 matchs contre 9. De quoi se mordre les crampons. Et dire qu’il leur aurait suffi d’un petit déchet de point pour arracher le premier titre de champion de leur histoire. Lamentable ratage. Franchement, je n’ai pas envie d’être à leur place quand je me rappelle qu’ils ont perdu face au MCO, à domicile, à deux cents mètres de l’arrivée. Il faut être traître pour se rater de la sorte. Je ne veux même pas commenter cette défaite, sinon, il y aurait beaucoup de dégâts. En clair, pour être champion donc, il faut suivre la recette de grand-mère suivante. Primo : gagner un seul match de plus que le 2e. Secundo : faire un petit match nul en moins que le dernier classé. Tertio : perdre un match de moins que le…12e ! Accessoirement, on peut aussi se permettre de perdre un zeste de match à domicile contre un des poursuivants et lui donner l’occasion de revenir, mais seulement s’il sait se remuer tout seul. Il ne reste plus qu’à savourer votre plat de champion. Les autres saliveront en pensant au fameux «Boussou la t’messou»…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux