RSS

Elections en France: Gauche-Droite, Droite-Gauche par Yazid Alilat

10 juin 2012

Chroniques

Les Français, ce peuple mystérieux, seul au monde réputé cabochard et très friand de grèves, de marches de protestation et porté à chaque heure de la journée pour le casse-croûte et le « petit ballon », contrairement par exemple aux habitudes spartiates et laborieuses des anglo-saxons, votent aujourd’hui. Un mois après, ils remettent ça, comme dirait l’autre, mais pas forcement en ce qui concerne les adeptes de Bacchus. Ce dimanche, ce sont près de quarante-six millions d’électeurs qui vont voter pour le premier tour des élections législatives en France. Un mois après la victoire de la gauche qui a ratatiné à plate couture et à la régulière, faut le dire, la droite et le succès de François Hollande sur  »Sarko », les Français devraient confirmer la dynamique qui a été observée lors des élections présidentielles. En deux tours et puis s’en vont, les démocrates et pas tellement démocrates français, comme les sbires du Lepénisme, ou les  »fachos » de la dernière heure de certains milieux de la droite, vont donc se prononcer pour élire, en toute bonne foi et en toute démocratie, leurs députés, les futurs parlementaires et le prochain parlement. Et, au delà, mettre un bulletin de vote dans l’urne pour désigner le prochain gouvernement qui va travailler avec Hollande, le Gauchiste. C’est compliqué tout ça? Oui et non, il suffit cependant pour bien comprendre cette satanée machine de la démocratie à la française – pourquoi les français restent-ils à ce point archaïques politiquement ?- que les deux tours des élections législatives dans ce pays de la Méditerranée et de l’Atlantique, doivent désigner les 557 futurs députés parmi les 6.603 candidats pour former le prochain parlement.

Après, le parti qui aura la majorité, pas évident que ce soit la Gauche même alliée aux Verts et Rouges, aura l’insigne charge et honneur de former dans la quinzaine de jours qui suit les résultats de ce scrutin son gouvernement.

Bien sûr, la droite, qui a perdu à la régulière la présidentielle, veut revenir plus fort et gagner les législatives. Et, pour cela, tous les coups, mais pas forcément tordus, sont permis. Voilà ce que pense J.F Copé, le leader de l’UMP, soit disant parti de l’ex-président Sarko: « Si la gauche gagne, pendant cinq ans, nous ne pourrons rien faire pour empêcher leur folie ». Rien que ça ! Et il ajoute qu’il faut élire  »dès maintenant une majorité de députés de droite à l’Assemblée nationale pour empêcher l’irréparable, pour ne pas anéantir ce qui a été fait ». Pour les analystes, le scrutin sera joué au niveau de la participation des électeurs, puisque les sondages de  »La Bas » disent qu’environ 60% seulement des électeurs pourraient se déplacer alors qu’ils ont été 80% à voter à la présidentielle. Dans la foulée de ces élections, il s’agit surtout de tenter de comprendre le sens profond de l’acte de voter que vouent les français à pareil événement. Débats, idées, forums, conférences, talk-show, tout passe et ne trépasse pas devant la boulimie de ce peuple unique en Europe pour la chose politique. C’est pratiquement une véritable orgie politique, par médias interposés, qui s’empare de ce peuple le temps d’élections vécues comme des événements exceptionnels.

Les bagarres, les mots durs et souvent déplacés sont légions entre candidats, mais cela ne les empêche pas, après l’annonce des résultats, que personne, au demeurant ne conteste, ni ose mettre en doute, de se serrer la main. Même en grinçant des dents. Mais, là bas chez eux, c’est parait-il, les règles du jeu politique. Certains évoquent même cette bizarre alternance qui s’empare des français, généralement une fois tous les cinq ans. Ca doit être une maladie grave que de changer ainsi aussi souvent de personnel. Et coûteux. Mais, au fond, droite-gauche, gauche-droite, personne n’en a cure, car sur le ring, c’est toujours le plus fort qui l’emporte, celui qui a le plus de muscle. Le spectacle est garanti.

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux