RSS

Les uns et les autres par El-Guellil

11 juin 2012

El Guellil

Les uns et les autres par El-Guellil dans El Guellil spacer

Il faut avoir la vie longue et la mémoire courte pour oublier. Il faut avoir le coeur aux vestiaires avant de regarder. Il faut oublier que l’on sait écrire et, par conséquent, oublier avoir lu son extrait de naissance. Il faut aussi marcher vite et oublier que l’on circule à Oran. Quand Oran ne t’appartient plus. Quand elle est regardée à travers le guichet du cambiste clandestin, où l’honnêteté et l’euroïsme sont multipliés par quatorze et les poussières du tramway. 

Dans son propre sang qui circule sous la peau de l’autre. Il faut aussi baisser la tête. Se dire que ce n’est pas la faute du Guellil. Il faut changer de nationalité et d’espèce pour pouvoir laisser de côté une vie et ses travers. Passer à côté, en promeneur. Comme le voudraient les yeux touristiques. En observateur insensible. Dans cette avenue, il faut s’occuper du brillant de ses chaussures et du délabrement des immeubles coloniaux pour ne pas troubler la chemise propre de sa propre conscience. «Mais quand vont-ils se décider à redonner du lustre aux anciennes architectures ?». Voilà que leurs notions d’esthétique se mettent, elles aussi, à la multiplication par quatorze et des poussières, surtout. C’est qu’ils savent tout sur tout. Ils t’expliquent que s’ils sont partis ce n’est pas de gaieté de cœur. C’est qu’ils ne pouvaient pas évoluer avec notre mentalité archaïque. Notre société sans action. Alors ils ont pris leurs bagages, leurs diplômes acquis dans nos universités «sous-dév» et vont s’installer dans le «sur-dév». Acceptant le petit boulot qui n’a rien à voir avec leurs compétences. Leur seul truc c’est qu’ils peuvent retourner ici, multiplier leurs économies par quatorze et avec les poussières arranger leur sourire chez le dentiste qu’ils ne peuvent pas se payer là-bas. Heureusement que ce n’est pas général. Ils se trouvent parmi eux des vrais de vrais, qui sont partis réellement parce qu’ils ont été marginalisés. Ils s’imposent là-bas espérant être d’un apport pour ici. De vrais patriotes sans euroïsme.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux