RSS

Younès ADLI, écrivain “La pensée kabyle a été préservée malgré les exils massifs du XVIIIe et XIXe siècles”

19 juin 2012

Auteurs Algériens

Par : Mohamed HaouchineYounès ADLI, écrivain  “La pensée kabyle a été préservée malgré les exils massifs du XVIIIe et XIXe siècles” dans Auteurs Algériens 144_200_150

Déjà auteur de nombreux travaux de recherche et de plusieurs œuvres bien connues telles que Si Mohand Ou Mhand, errance et révolte édité à compte d’auteur en 2000 puis réédité par Paris-Méditerranée-EDIF la même année, puis Arezki L’Bachir, histoire d’amour paru en 2001 à compte d’auteur, La Kabylie à l’épreuve des invasions, des Phéniciens à 1900 en 2004 (Éditions Zyriab), Les Nubel paru en 2008 aux Éditions franco-berbères. Velle Le Chatel et enfin Les efforts de préservation de la pensée kabyle aux XVIIIe et XIXe siècles(Tome 1) paru en 2010 aux éditions l’Odyssée (Tizi Ouzou), voilà que Younès Adli, docteur en langues, littératures et sociétés, n’a pas ménagé ses efforts pour  approfondir davantage sa longue réflexion sur cette dernière œuvre avec un Tome II tout aussi intéressant à lire et à méditer.
Rencontré à la librairie Multilivres-Cheikh Omar de Tizi Ouzou où il a dédicacé son dernier ouvrage devant une foule nombreuse, Younès Adli a tenu à affirmer que “le tome 1 et le tome 2 de cet ouvrage renvoient à deux périodes différentes. Dans le tome 1, nous sommes dans la période turque et nous avions parlé  des grands ‘cheikhs’ tels que cheikh Ben Abderahmane de Bounouh, le fameux ‘cheikh Abderahmane Bou Qabrine’ puis cheikh Mohand Said Ibnou Zekri, cheikh El-Mouhoub et bien d’autres.  Ils avaient ramené des écrits en arabe qui ont su préserver la pensée kabyle de l’époque  et qui ont su justement la défendre par rapport à certaines suprématies venues notamment d’Orient. Par contre, précisera Younès Adli, le tome 2 traite surtout de la période datant de la colonisation française. À partir de certains ouvrages, nous avions suivi certains déplacements volontaires ou involontaires tels que les fameuses déportations vers la Nouvelle-Calédonie ou encore vers la Syrie après 1871 mais aussi bien avant  1857. Et tous ces Kabyles exilés en Nouvelle-Calédonie comme en Orient  ont su préserver et reconduire leur organisation traditionnelle et notre analyse s’est portée sur le mouvement scientifique qui s’est intéressé aux déplacements de toutes ces populations pendant le XIXe siècle. Ces phénomènes migratoires marqués par de gros efforts de préservation de la pensée kabyle ont alors suscité tant d’intérêt et de réflexion chez d’illustres chercheurs et sociologues de l’époque tels que Karl Marx, Engels, Rosa Luxembourg et autres Durkheim” d’où l’intérêt de cet ouvrage qui est désormais disponible dans toutes nos librairies.
M H

,

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux