RSS

À M. Ali Haroun qui a conduit Boudiaf à l’échafaud

1 juillet 2012

Non classé

Voxpopuli : 

Etant de ceux qui sont sensibles au sacrifice de Boudiaf, et qui se sentent trahis par ceux auxquels a échu la responsabilité de faire la lumière sur son assassinat qui était tout sauf cette insultante thèse de l’acte isolé, j’attends, et c’est mon droit le plus absolu, de ses amis, principalement parce que ce sont ses amis, de nous dire qui a tué Boudiaf.
Je m’adresse à vous, M. Haroun, d’abord parce que l’appel émane de vous, et parce qu’ensuite vous étiez membre du HCE, et enfin aviez convaincu feu Boudiaf de rentrer au pays. Chose qu’il n’aurait jamais faite s’il n’avait pas d’abord confiance en vous et n’était pas obnubilé par l’argumentaire que vous lui aviez étalé. Vous aussi, M. Haroun, deviez être persuadé que votre action était sincère et que ceux qui vous en avaient chargé l’étaient tout aussi bien que vous. Cependant, ce jour fatidique du 29 juin, la monstruosité frappa sous vos yeux. Boumaarafi ne faisait pas partie de l’équipe sécuritaire. Le chauffeur de l’ambulance ne connaissait pas la route qui menait vers l’hôpital. Boumaarafi déclarait avoir agi seul. L’année d’après, un attentat à la bombe a été perpétré contre des Algériens qui revendiquaient la lumière sur cet assassinat. Alors comment un acte isolé pouvait donc avoir une logistique capable de sévir contre toute revendication ? Ce concours de circonstances est tellement louche que pas un seul esprit lucide ne le croirait comme effet du hasard. M. Bouchaïb avait déclaré, juste après sa nomination à la commission, que même l’assassinat de Kennedy n’a pas pu être élucidé. Un avertissement magistral. Vous devez parler, M. Haroun, parce que, quelque part, vous aviez servi d’appât, et êtes aujourd’hui dans l’obligation, parce que vous aviez conduit un ami à l’échafaud, de dénoncer vos manipulateurs.
Achour Boufetta 

Source de cet article : http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/07/01/article.php?sid=136149&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux