RSS

Manu Dibango, le grand ! Par Kader Bakou

1 juillet 2012

Kader Bakou

Manu Dibango, le grand !   Par Kader Bakou  dans Kader Bakou manu-dibango-300x300Culture : Le coup de bill’art du Soir

Un spectateur se lève et se met à siffler. «Ça, c’est pas un sifflet. Voilà comment on siffle bien fort !» Manu Dibango lance, alors, un strident sifflet «africain» sous les applaudissements du public. Cette scène s’est déroulée il y a peut-être une trentaine d’années à la salle Atlas, à Alger. 
Le grand artiste camerounais va bientôt revenir à Alger. En effet, il va animer la dernière soirée du Festival international du diwane d’Alger. Manu Dibango est un grand d’Afrique et du monde. En 1972 déjà, il avait fait la conquête des Etats-Unis avec Soul Makossa(qui donnera plus tard reggae makossa). Ce morceau sera samplé sur la chanson Wanna be starting somethingde l’album Thriller de Michael Jackson. «Je l’ai appris de manière inattendue. Une amie qui travaillait à l’ONU, à New York, m’a envoyé une carte de vœux en ajoutant : et bravo pour la collaboration avec Michael Jackson. J’étais à la fois flatté que l’un des plus grands artistes du siècle me reprenne. Mais il était aussi en train de gagner beaucoup d’argent en se prétendant auteur du morceau», avait fait remarquer Dibango. Mais ce n’est pas fini, Michael Jackson avait plus tard autorisé Rihanna à utiliser la musique de Manu Dibango pour le titre Don’t stop the music sorti en 2007. Ça aussi c’est du pillage des richesses de l’Afrique !
K. B.
bakoukader@yahoo

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/06/30/article.php?sid=136120&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

5 Réponses à “Manu Dibango, le grand ! Par Kader Bakou”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Emmanuel N’Djoké Dibango, dit Manu Dibango, est un saxophoniste et chanteur camerounais de world jazz né le 12 décembre 1933 à Douala.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Biographie

    Né à Douala dans un milieu protestant, en décembre 1933, il débarque à Saint-Calais (Sarthe) pour poursuivre ses études avec seulement 3 kilos de café pour les payer. Ensuite étudiant à Chartres, puis à Château-Thierry au début des années 1950, il y découvre le jazz et y apprend le piano ; mais c’est à Reims où il prépare le baccalauréat qu’il s’initie au saxophone et commence à se produire dans les boîtes au grand dam de son père qui lui coupe les vivres en 1956.
    Différents contrats le mènent à Bruxelles où il rencontre Coco, sa femme et mère de sa fille Georgia, à Anvers et à Charleroi, où son jazz s’africanise au contact du milieu congolais dans l’ambiance de l’accession du Congo belge à l’indépendance en 1960. Grand Kalle l’engage dans son orchestre et ils enregistrent plusieurs disques qui remportent le succès en Afrique et les amènent à Léopoldville où Manu lance le twist en 1962. En revanche, le retour au Cameroun en 1963 est difficile et il revient en France.
    En 1967, Manu Dibango trône à la tête de son premier Big Band. Il crée et développe son style musical novateur et urbain pour une série d’émissions télévisées, « Pulsations » à la demande de Gésip Légitimus, producteur TV. Ainsi, il fut mis en relation avec Dick Rivers et Nino Ferrer, vedettes de l’époque ayant aussi participé aux émissions de Gésip Légitimus, qui l’engagent successivement.
    En 1969, il enregistre des compositions personnelles qui lui font renouer avec le succès africain. En 1972, la face B d’un 45 tours, Soul Makossa (notamment samplé sur Wanna Be Starting Something de Michael Jackson et Please don’t stop the music de Rihanna – voir ci-dessous), fait la conquête des États-Unis et lui vaut d’y faire une tournée. Ses accents africains passionnent les musiciens noirs d’Amérique.
    Le 9 novembre 1976, naît son fils Michel, puis, 6 ans plus tard, le 26 novembre 1982, sa fille Marva.
    Dans les années 1980, il accompagne notamment Serge Gainsbourg.
    En 1992, Yves Bigot (FNAC Music) lui propose d’enregistrer Wakafrika, un album de reprises des plus grands tubes africains avec la crème des artistes africains et des musiciens internationaux. L’album, dont George Acogny assura la réalisation et Philippe Poustis la production exécutive, paraîtra dans le monde entier. Projet ambitieux de réunification musicale de l’Afrique, Manu revisite le patrimoine de la chanson en invitant les ténors Youssou N’dour sur Soul Makossa, King Sunny Ade sur Hi-Life, Salif Keïta, sur Emma, Angélique Kidjo et Papa Wemba, sur le très beau Ami Oh ! sans oublier Peter Gabriel, Sinéad O’Connor, Dominic Miller (guitariste de Sting) et Manu Katché (entre autres) … Le single, « Biko » (avec Alex Brown, Peter Gabriel, Ladysmith Black Mambazo, Geoffrey Oryema et Sinéad O’Connor) sera remixé à Atlanta par Brendan O’Brien.
    En 1997, il créé le Festival Soirs au Village (titre d’une de ses chansons) dans la ville qui l’a accueilli, Saint-Calais. Ce festival a lieu tous les ans depuis.
    En 2000, le chanteur guadeloupéen Luc Léandry l’invite sur le titre « Bondié bon » extrait de son album Peace and love.
    En 2003, il est grand-père d’un petit Mylian Emmanuel, puis plus récemment en 2008 d’une petite-fille prénommée Maïa.
    Il est le parrain officiel de la vingtième édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) du 24 février au 3 mars 20071.
    Le 3 février 2009, il décide d’attaquer les maisons de disques de Michael Jackson et Rihanna (Sony BMG, Warner et EMI) pour avoir utilisé sans autorisation le thème de Soul Makossa. Le tribunal a donné sa décision le 17 février 2009 en déboutant sur la forme le chanteur camerounais. Le fond de l’affaire sera jugé ultérieurement. Dans les années 1980, Manu Dibango avait trouvé un accord financier avec Michael Jackson pour l’utilisation de sa chanson dans l’album Thriller, mais l’interprète de Billie Jean a, par la suite, autorisé Rihanna a utiliser la musique de Dibango pour le titre Don’t Stop the Music.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Discographie partielle (LPs, Bandes Originales, Compilations)

    1971 : Manu Dibango
    1972 : O Boso
    1972 : Soul Makossa
    1973 : Makossa Man
    1974 : Super Kumba
    1975 : Africadelic
    1976 : Manu 76
    1977 : L’Herbe Sauvage
    1977 : Ceddo
    1977 : Le prix de la liberté
    1978 : Afrovision
    1979 : Gone Clear
    1981 : Ambassador
    1982 : Waka Juju
    1983 : Soft & Sweet
    1984 : Surtension
    1985 : Tam Tam pour l’Éthiopie
    1985 : Electric Africa
    1986 : Afrijazzy
    1987 : A la Jamaïque
    1987 : Seventie’s
    1988 : La fête à Manu
    1989 : Négropolitaines vol. 1
    1990 : Polysonic
    1991 : Makossa Man
    1991 : Live 91
    1992 : Négropolitaines vol. 2
    1992 : Autoportrait
    1994 : Wakafrika
    1994 : Lamastabastani
    1996 : Live 96, Papa Groove
    1996 : Sax & Spirituals / Lamastabastani
    1997 : African Soul – The Very Best Of
    1998 : CubAfrica (avec Cuarteto Patria)
    1998 : Manu safari
    2000 : Mboa’ Su / Kamer feeling
    2001 : Kamer feeling
    2002 : B Sides
    2003 : Africadelic
    2004 : Voyage anthologique
    2005 : Kirikou et les bêtes sauvages
    2007 : Manu Dibango joue Sidney Bechet
    2011 : Ballad Emotion

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Distinctions

    Chevalier de la Légion d’honneur, promotion du 14 juillet 2010

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  5. courtier Dit :

    sensationnelle article, merci beaucoup.
    courtier http://www.courtierimmobilier.eu

    Répondre

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux