RSS

«DES MOTS EN RONDELLES»

7 juillet 2012

El-Houari Dilmi

Une anthologie de chroniques de El Houari Dilmi Notre confrère El-Houari Dilmi, chef de bureau du Quotidien d’Oran à Tiaret, vient de publier son premier livre intitulé « Des mots en rondelles », édité par l’édition Achab. Cet ouvrage qui promet d’être un nouveau carton dans la librairie Algérienne est une anthologie de chroniques, du même auteur, livrées sur la rubrique « Raina raikoum » du Quotidien d’Oran entre 1996 et 2011. D’une belle écriture et riches en vocabulaire, les textes sont bien structurés. Les traits, limpides et tout en rondeur, apportent une grande affabilité à ce livre dont la préface a été l’oeuvre du chroniqueur et écrivain Hakim Laâlam. Par ailleurs, l’arrivée de notre confrère Dilmi dans le monde du livre ne peut être anodine tant elle marque un tournant dans sa carrière journalistique qui est caractérisée par plus d‘une centaine de plaintes. M. Zouaoui

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Une réponse à “«DES MOTS EN RONDELLES»”

  1. Hamzaoui Benchohra Dit :

    El – Houari Dilmi.

    Un chroniqueur au box des accusés
    Des mots en rondelles
    Les éditions Ec – Chaab mettent sur le marché une nouvelle publication, intitulée ‘’ Des mots en rondelles ‘’, il s’agit d’un recueil des chroniques d’El Houari Dilmi actuellement journaliste au quotidien d’Oran entre 1996 et 2011 par le journal sous la rubrique <> Houari Dilmi est préfacé par le chroniquer Hakim laalam , avec un parcours professionnel d’une vingtaine d’années au sein des différents organes de presse , constitue pour lui l’expression et la traduction d’un épanouissement personnel réussi . Son éducation, sa scolarisation, son entourage, sa formation en audit, ses études spécialisés, ont contribué dans leur semble à le préparer harmonieusement à assurer sa profession de journaliste dans les meilleures conditions. le chroniquer du quotidien d’Oran , bien armé , il a exercé ce noble métier , allant du reportage , aux couvertures des événements les plus divers de
    l’actualité , économique , culturelle ,politique , nationale et internationale . Le journaliste est devenu ainsi une bibliothèque ambulante des faits marquants de notre valeureux pays et du monde durant les deux dernières décennies .Pour le recueil publié réunit une partie des chroniques publiées entre 1996 et 2011 par le journal Le Quotidien D’Oran sous la rubrique « Raïna-Raïkoum » signées d’El Houari Dilmi. Ces chroniques, à replacer dans leur contexte temporel, plongent dans les entrailles de l’Algérie, ce pays antichoc opposé â un peuple bouclier. Une Algérie, aujourd’hui à la croisée des chemins qui montent, où même les hommes et les femmes qui l’ont farouchement défendue (mais peut-être trop mal), devraient, eux aussi, avoir peur de l’avoir mal servie. N’est-ce pas là la plus impardonnable des félonies…?
    ï Né à l’aube de l’indépendance du pays à Oran, El Houari Dilmi est un journaliste qui a débuté sa carrière aujoun Le Soir d’Algérie au début des années quatre-vingt-dix avant de ranger momentanément son stylo après l’attentat terroriste perpétré contre son confrère et ami MiLoud Zaâtar,journaliste à Alger Républicain, en plein cauchemar terroriste.
    Reprenant du poil de la bête pour ne pas sonner l’hallali d’un pays en lutte contre ses propres démons, il rejoint Le Quotidien d’Oran en 1994 où il exerce toujours comme chef de bureau à Tiaret. En 2005, il entame une nouvelle expérience professionnelle dans le domaine du journalisme audiovisuel en intégrant l’équipe de la Chaîne III de la Radio Algérienne dont il est le correspondant permanent pour la région de Tiaret. Déjà lauréat du prix du meilleur texte littéraire sur le thème de la jeunesse décerné par le Comité des fêtes de la wilaya d’Alger en 19X5, El Houari Dilmi s’éprend très jeune de la « folie » des Belles Lettres en participant à différents concours littéraires, notamment celui de la meilleure Nouvelle. Autre « signe particulier » à mettre à l’actif de cette plume « iconoclaste », c’est le nombre tout simplement effarants de plaintes, plus de cent vingt, déposées contre lui sous le motif
    bateau d’ « écrits diffamatoires ». un chroniquer au box des accusés Comme quoi, ce qu’on ne peut acquérir sans peine n ‘en vaut pas la peine…

    Hamzaoui Benchohra

    L

    hra

    Répondre

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux