RSS

Archive | El Guellil Flux RSS de cette section

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Le doigté par El-Guellil Celui-là même qui a mangé le contenu d’«echkara» crie actuellement «ya khossara»… Hé oui ! Les temps ont changé. Il a déjà oublié son «teghmess». Mais l’histoire est têtue et indomptable. Elle n’oubliera pas que, là où il fut affecté, il s’est octroyé un logement. Des arrêtés, il y en a eu. Il n’a pas été arrêté, car n’ayant pas le courage de ses actes, il utilisait des prête-noms. C’était le temps où la farine blanche n’était livrée qu’aux seuls boulangers de service qui pétrissaient des couronnes aux notables, et nos tables vides. Ces mêmes notables, spécialisés dans les tables de multiplication, raflaient tout sur leur passage, sous le regard de ceux qui étaient menés à «la flûte démagogique». Au temps du pipo. Tout était bien orchestré, sauf que la plèbe en avait assez de faire la chaîne aux portes des boulangeries en temps de jeûne. Alors la fougasse souterraine explosa ! De la casse, il y en a eu, certes, mais c’est ainsi que toutes les boulangeries ont eu droit à la blanche farine. C’est ainsi aussi que notre ami «Ghammaisse» s’est vu démis de ses fonctions, faisant la chaîne au seuil de nos pétrins. Mais, fort de son expérience, à l’aise dans le confort acquis à la sueur de ses doigts qui signaient des «arrêtés», il se fait une autre virginité. Il dénonce actuellement ceux qui ont pris son poste. La même langue qui le servait pour happer, commente le «happening» où il se trouve marginalisé. Sa grandeur ne lui permet pas de signer de son nom. Utilisant donc la mesquinerie des maux qu’il dénonce, il saura installer un nom à côté de chaque pseudo. Mais ils seront un jour rattrapés par l’histoire. Elle nous demandera qui a donné quoi à cette nation, car elle sait qui a pillé quoi de cette nation. Elle nous éclairera sur ceux qui actuellement dénoncent la faillite en la montrant du doigt, oubliant que leurs doigts sont sales.

1 juillet 2012

0 Commentaire

Le doigté par El-Guellil Celui-là même qui a mangé le contenu d’«echkara» crie actuellement «ya khossara»… Hé oui ! Les temps ont changé. Il a déjà oublié son «teghmess». Mais l’histoire est têtue et indomptable. Elle n’oubliera pas que, là où il fut affecté, il s’est octroyé un logement.

Lire la suite...

Khelli el bir… par El-Guellil

27 juin 2012

0 Commentaire

Khelli el bir… par El-Guellil

Dans ce salon de thé, le patron est réputé avoir une poigne terrible. À tel point qu’un concours permanent est ouvert dont le prix est, quand même, de un million. Le concours consiste en ceci : le patron presse dans sa main un citron en faisant couler le jus dans un verre. Si quelqu’un est […]

Lire la suite...

Le bruit du silence par El-Guellil

26 juin 2012

0 Commentaire

A chacun son langage, l’essentiel étant de se comprendre et d’être compris. Mais comment se faire comprendre dans tout ce tohu-bohu ? Nous sommes pris dans un tourbillon bruyant et presque incessant. Nous sommes tous agressés, plus ou moins, sans en prendre conscience, par un vacarme nocif à long terme, auquel nous avons dû nous […]

Lire la suite...

Pur et dur par El-Guellil

25 juin 2012

0 Commentaire

Il était avec ses copains, comme chaque soir après le boulot. Ils parlaient de tout et de rien, mais aboutissaient à chaque fois, sur le problème du mariage.

Lire la suite...

C’est toujours ça! par El-Guellil

24 juin 2012

0 Commentaire

Il peut être bon, bas, mauvais, sale. Ça peut être un coup fourré, sec, fumant, dur, minable. On accepte bien le coup du sort, le coup de main, de pouce, le coup d’oeil, le coup de Jarnac. De chien, de fil, de chapeau, de tête. Coup de feu, de vieux, de folie, de fourchette, du […]

Lire la suite...

Gari ya jari par El-Guellil

21 juin 2012

0 Commentaire

C’était un parking pensé pour alléger le stationnement qui devenait problématique dans les parages. L’intention était bonne, sauf que les décideurs n’avaient su pas, dans le temps, de quels stationnements il s’agissait. C’est devenu donc gari, gari ya jari

Lire la suite...

Le final par El-Guellil

20 juin 2012

0 Commentaire

Ils sont peut-être pros là-bas. Ils le sont même quand vous les convoquez pour devenir pro-Algérie, ils acceptent et viennent pour gagner. Ce sont des professionnels, c’est fait pour gagner. Et à chaque fois ça ne rate pas. Ils gagnent. Lors des éliminatoires de la Coupe du monde, avec l’autre entraîneur, ils ont gagné. Cette […]

Lire la suite...

Ragoût par El-Guellil

19 juin 2012

0 Commentaire

L’orchestre des ustensiles de cuisine a démarré très tôt dans la cuisine. La veille, sa femme a noté la recette présentée à la télé. A même essayé de prendre en photo numérique, depuis son poste TV, le résultat final. Elle a aussitôt déclaré à son mari : «C’est ça que tu vas manger demain, in […]

Lire la suite...

La vérité par El-Guellil

18 juin 2012

0 Commentaire

Morts sur les routes par accidents, homicides volontaires ou involontaires, explosions, attentats, embuscades, massacres, catastrophes naturelles, ouzid ouzid font la une des journaux de nos jours. En chiffres ou en lettres, le bilan est en gras caractères. Tenir une comptabilité renvoie à la régularité, à la logique, à la conformité mais aussi à la routine. […]

Lire la suite...

Le mégot par El-Guellil

17 juin 2012

0 Commentaire

Si la nature a fait que l’être humain possède deux oreilles et une langue, c’est pour lui permettre d’écouter deux fois et ne parler qu’une seule fois. Or, cette règle est rarement respectée. 

Lire la suite...
12345...10

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux