RSS

Modèle turc ? Ok, mais avec la Constitution turque ! Par Hassane Zerrouky

29 mars 2012

Hassane Zerrouky

Chronique du jour : CE MONDE QUI BOUGE

Que ce soit en Tunisie, au Maroc, en Égypte ou même en Algérie, les islamistes citent comme modèle référent l’AKP (Parti de la justice et du développement) de Tayyip Erdogan, et sa gestion de la Turquie. Comparé au wahhabisme saoudien, voire qatari, le modèle turc ne fait pas peur. Il est plutôt rassurant. Ceux qui visitent la Turquie en reviennent émerveillés. Et les islamistes maghrébins et arabes expliquent – et ils sont nombreux à les écouter – qu’une fois au pouvoir, ils feront exactement la même politique que leurs cousins turcs ! 
Les libertés, les droits de l’Homme, ceux de la femme, nous assurent-ils, seront respectés, avec à la clé une croissance assurée, la réduction du chômage et de la pauvreté ! Reste que cette mouvance islamiste dite «modérée», dont les dirigeants ont troqué le kamis pour le costume-cravate, mentent et trompent ceux qui les écoutent sur au moins trois faits. D’abord, et c’est le plus important, dans la Constitution turque l’islam n’est pas religion d’Etat. L’AKP est au pouvoir depuis novembre 2002 et en dix ans, aucun interdit sociétal n’a été promulgué. Les bars, par exemple, sont ouverts de jour comme de nuit à Istanbul, Ankara, Izmir, Konya, etc., y compris pendant le Ramadan ! Dès lors pourquoi cacher ces faits aux Algériens ? Pourquoi ne pas mettre en exergue la tolérance turque ? Mieux, en visite en Tunisie, quelques mois après la chute de Ben Ali, lors d’un meeting organisé par Ennahda, à la surprise générale, le Premier ministre turc Tayyip Erdogan a refroidi l’assistance en leur suggérant d’opter pour une constitution laïque ! Mieux encore : quand Ennahda a sollicité l’aide du gouvernement turc pour relancer le tourisme, secteur qui emploie 400 000 salariés, l’une des principales rentrées de devises du pays, qu’ont conseillé les Turcs aux Tunisiens ? Eh bien, de renoncer à l’interdiction de l’alcool dans les hôtels et les complexes touristiques de la côte tunisienne arguant du fait que les touristes en provenance des pays du Golfe, peu peuplés, ne peuvent remplacer les 7 à 8 millions de touristes européens qui se rendent annuellement en Tunisie. Outre que les Qataris, Saoudiens, Koweïtiens et Emiratis préfèrent passer leurs vacances en France, en Espagne, en Italie, aux États-Unis, en Grande-Bretagne où, de surcroît, ils possèdent des résidences de luxe, des hôtels haut de gamme et même des casinos ! Les Arabes des pays du Golfe n’ont que faire de la Tunisie et de la proposition d’hôtels hallal de Rached Ghanouchi ! Qui plus est la vente et la consommation d’alcool ne sont interdits ni au Qatar ni aux Emirats, pays que j’ai visités ! En ce qui concerne la croissance économique turque, l’une des plus fortes au monde — la Turquie est classée 16e économie mondiale — il ne s’agit pas d’une «économie islamique» comme l’insinuent les islamistes algériens, c’est un gros mensonge. Il s’agit en fait d’une économie de type néo-libéral, fondée sur une exploitation féroce de la force de travail, et générant des inégalités sociales criantes, contre lesquelles luttent pied à pied les syndicats turcs. Alors, il faut arrêter de mentir aux Algériens. Pour l’heure, les islamistes de tout poil qui bassinent les Algériens avec le modèle turc, se distinguent par des propositions, en fait de vagues promesses teintées de moralité islamique qui pèchent par leur extrême pauvreté. Et ce dans tous les domaines. Pour une raison toute bête : comparativement à leurs frères marocains et tunisiens – ne parlons pas des islamistes turcs, ils sont à des années lumière de leurs petits frères algériens – les islamistes algériens n’ont pas ou peu de culture. Et s’ils ont renoncé au wahhabisme qu’ils prônaient dans les années 1980-1990, c’est parce qu’ils ont compris que les temps ont changé et que cette idéologie est politiquement contre-productive. A leurs yeux, la Turquie dirigée par l’AKP reste le seul exemple porteur pour faire passer leurs idées rétrogrades bien loin des réalités turques. Soyons positifs. Si c’est le modèle turc que vous prônez, messieurs les islamistes, alors ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Proposez aux Algériens un projet de Constitution identique à celui de la Turquie ! Beaucoup seront preneurs.Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/03/29/article.php?sid=132199&cid=8

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les livres de K79 |
liremapassion |
Le phaéton véloce |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des histoires plein la tête.
| Oaristys
| jonathanjoyeux